PARTAGER

L’arrêté fixant le montant de la caution pour les élections législatives sera pris le 1er mars prochain. Lors d’une réunion tenue hier avec des partis politiques et des membres de la société civile, le ministre de l’Intérieur a recueilli les propositions et les suggestions des différentes parties sur cette question. Même si les avis sont différents sur le montant de la caution, Abdoulaye Daouda Diallo a fait savoir qu’il ne va pas dépasser 20 millions.

Le montant de la caution pour la participation aux élections législatives ne va pas dépasser 20 millions. C’est ce qu’a fait savoir, hier, le ministre de l’Intérieur après la réunion avec des partis politiques et des membres de la société civile. Selon Abdoulaye Daouda Diallo, les propositions des différentes parties seront prises en compte. «On s’est engagé à ce que le montant de la caution ne soit pas augmenté. Mais comme nous l’avons tous remarqué, il y a eu des propositions diversifiées, les montants vont de 0 à 20 millions F Cfa. On va apprécier tout cela et voir quel sera le montant qui devra être arrêté pour permettre aux Sénégalais de participer de façon responsable à cette élection. Et en même temps faire en sorte que tout le monde puisse y participer parce que ce ne sont pas seulement que les partis politiques qui sont concernés, il y a aussi les candidatures indépendantes», a-t-il précisé.
Pour le représentant du Parti démocratique Sénégalais (Pds) à cette réunion, «il faut moraliser cette façon de gérer les élections». D’après Assane Ba, «il faut se préparer à une participation normale et régulière à ces élections». Selon lui, pour permettre aux membres de la société civile et aux non-alignés de participer à ces élections et pour la marche de la démocratie, il ne faut pas que la caution dépasse la barre des 5 millions.
Du côté de l’Alliance pour la République, on parle de 15 à 20 millions. Par rapport à cette question, le ministre de l’Intérieur a souligné que l’arrêté devant fixer cette caution va être pris le 1er mars prochain. «On essayera de motiver la décision qu’on va prendre. On va trouver un montant raisonnable qui devra épouser les différentes préoccupations», a-t-il assuré.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE