PARTAGER

La Chine a octroyé une enveloppe de plus d’1 milliard de francs Cfa au Sénégal dans le cadre de la coopération économique et technique qui les lie. Cette somme est destinée à financer un certain nombre de projets de fourniture d’équipements, selon le ministre de l’Economie, des finances et du plan, Amadou Ba, qui a signé hier une convention  avec l’ambassadeur de la République de Chine au Sénégal, M. Zhang Xun. Le projet Smart Sénégal bénéficie de plus de 80 milliards de francs.

Dans le cadre de sa coopération économique et technique, la Chine va encore mettre la main à la poche pour appuyer le Sénégal. A  travers les trois échanges de lettres auxquelles les deux parties ont procédé mercredi dernier, Amadou Ba révèle que la «Chine consent à accorder au Sénégal un montant de plus d’1 milliard de francs Cfa destiné au financement de la mission technique chinoise pour la poursuite de l’assistance technique sur l’utilisation et l’entretien des installations et équipements du Centre national hospitalier d’enfants de Diamniadio». En plus de cela, l’enveloppe prend en compte, selon le ministre de l’Economie, des finances et du plan, «le financement du programme d’installation d’un système de télévision par satellite au niveau de 10 mille villages africains dont 300 basés au Sénégal. Elle servira aussi à l’acquisition d’un lot de matériels de traduction simultanée au profit du Conseil économique, social et environnemental (Cese)». «Le projet d’accès à la télévision par satellite dans 10 mille villages africains est une mesure annoncée par le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, au sommet de Johannesburg consacré au forum sur la coopération sino-africaine. C’est en ce sens que le gouvernement chinois consent à mettre en œuvre cet important projet dans 300 villages du Sénégal», rappelle-t-il.
A travers l’accord de coopération économique et technique pour le financement de l’étude du projet de fourniture d’équipements au profit du Centre universitaire de mesure et d’analyse de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, la Chine a alloué 16 milliards 800 millions de francs Cfa, indique Amadou Ba.
Le projet Smart Sénégal bénéficie également d’une enveloppe de 87 milliards, à la suite d’un accord-cadre signé hier entre le ministre de l’Economie et l’ambassadeur Zhang Xun. Ce financement, précise le ministre, vient en appoint à la volonté de l’Etat sénégalais de résorber le gap numérique. «Le projet Smart Sénégal, qui est la suite du projet Large bande du Sénégal, ambitionne de résorber le déficit numérique et de faire du Sénégal un hub sous régional, en Afrique de l’Ouest, notamment dans les domaines de la sécurité, de l’éducation et du tourisme, en utilisant les Tic qui constituent un pilier essentiel du Plan Sénégal émergent dans ses trois axes, transformation structurelle de l’économie et croissance, capital humain, protection sociale et développement durable, gouvernance, institution, paix et sécurité», explique Amadou Ba.

De 2012 à 2017, les financements chinois se chiffrent à 1 012 milliards
Magnifiant la coopération chinoise, l’argentier de relever que l’argent cumulé investi au Sénégal par la Chine de 2012 à 2017 se chiffre à 1 012 milliards dont 885 milliards de francs ont été destinés à financer le Plan d’actions prioritaires (Pap) du Pse. L’annulation de la dette bilatérale du Sénégal vis-à-vis de la Chine, d’un montant de 11 milliards de francs Cfa, est rappelée par le ministre Ba qui souligne que c’est grâce à la République populaire de Chine que le Sénégal s’est doté d’infrastructures de dernière génération comme le Grand Théâtre, entre autres. Ainsi, déclare-t-il, la Chine «est le premier partenaire financier du Sénégal».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here