PARTAGER
Cheikh Oumar Hanne, Directeur Coud.

Epinglé par l’Ofnac dans le cadre de sa gestion du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), Cheikh Oumar Hanne peut compter sur les Amazones de Podor de l’Alliance pour la République (Apr). Dans un communiqué, elles constatent que, ne pouvant atteindre le maire de Ndioum «sur un autre terrain que celui de la calomnie et de la médisance, ces détracteurs ont cru bon d’agiter un rapport d’une institution de la Répu­blique qui aurait décelé des dysfonctionnements dans la gestion de M. Hanne». Haby Sidy Bâ et ses camarades de s’interroger : «Pourquoi veut-on se substituer à l’institution compétente de­vant agir dans ce cas ? Comment un rapport définitif qui n’a pas été transmis au mis en cause aux fins de faire valoir le sacro-saint principe de droit, en l’occurrence le principe du contradictoire, peut-il faire autant jaser et nourrir tant de rumeurs tendancieuses ?». Ces membres de l’Apr soulignent par ailleurs que «ce serait de la cécité et de la malhonnêteté intellectuelle que d’oublier les passages respectifs de Cheikh Oumar Hanne au niveau de la direction de l’Aprosit et la direction générale de l’Agence sénégalaise d’innovation technologique, où il a obtenu un satisfecit de la part des hautes autorités du pays qui lui ont fait à nouveau confiance, en lui confiant la gestion du Coud».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE