PARTAGER

Après avoir réalisé un parcours sans faute à Dakar lors de la phase de poules avec trois victoires en autant de sorties, les Lions doivent impérativement maintenir la même dynamique ce soir face à l’Angola en quart de final de l’Afrobasket masculin. Une belle affiche face à une formation angolaise qui a peiné en matchs de poule, avant de se qualifier. Le match est prévu à 20h 30 à Tunis.

Après trois jours de repos, l’Afrobasket masculin 2017 reprend du service avec les quarts de finale prévus à partir d’aujourd’hui à Tunis avec le choc tant attendu entre le Sénégal et l’Angola. Une belle affiche qui ressemble fort à une finale. Même si le parcours des deux équipes a été totalement différent lors de la phase de poules à Dakar. Entre une formation sénégalaise considérée comme l’une des favoris pour le titre qui a réalisé un parcours sans faute avec trois victoires en autant de sorties, il y a de l’autre côté une équipe angolaise méconnaissable et qui a dû attendre la dernière journée pour valider son ticket face à la Centrafrique. Un match couperet où les Lions partent largement favoris. Surtout avec le jeu produit à Dakar par une bande de copains très engagés et déterminés à reconquérir le titre continental, 20 ans après le dernier sacre. Cela passera par rééditer le même exploit qu’à Dakar avec un jeu collectif séduisant. Sur ce chapitre, le technicien Espagnol ne devrait nullement se faire de soucis car Gorgui Sy Dieng et ses coéquipiers sont conscients de la tâche qui les attend sur le parquet de Radès. Mais aussi, l’énorme attente du public sénégalais à qui ils ont fait rêver pendant trois jours à Marius Ndiaye. A cela, il faut ajouter le retour de l’un des meilleurs joueurs de la phase aller, Maurice Ndour. Blessé lors de la deuxième journée face à l’Egypte, l’ailier des Lions n’a pas joué le dernier match contre le Mozambique. Aux dernières nouvelles en provenance de Tunis où se trouve l’équipe depuis lundi matin, il s’est entraîné hier avec le groupe. Il semble disposer à reprendre sa place au sein du groupe. Une bonne nouvelle pour les Lions.

«Toujours se méfier des Angolais»
Seulement, il faudra se méfier des Angolais. D’ailleurs, c’est le message de nombreux observateurs du basket africain. «Je ne reconnais pas du tout l’Angola. J’ai parlé avec quelques Angolais, ils me disent que c’est un problème de coaching. Mais il faut toujours se méfier des Angolais parce que ce sont des joueurs très expérimentés», avertit Claude Constantino, Expert Fiba (voir Le Quotidien d’hier). Interpellé avant le début de la compétition, le coach des Palancas Negras avait indiqué que «l’Angola reste une grande nation du basket africain. On a pour ambition de faire un bon parcours». Parlant du Sénégal, le technicien angolais reconnait la qualité de la bande à Gorgui Sy Dieng et estime qu’«il sera difficile de jouer contre cette équipe sénégalaise».
A noter que lors de la dernière confrontation entre les deux équipes, le Sénégal l’avait emporté sur le fil avec un seul point d’écart (74-73). La troisième victoire des Lions sur les Palancas Negras en douze rencontres. Verdict ce soir à 20h 30 à Tunis.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE