PARTAGER

Le Syndicat unique et démocratique des travailleurs municipaux (Sudtm) et le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) ont scellé hier une alliance pour l’efficacité de leur lutte pour la défense des travailleurs du système de la santé. Il s’agit d’une unité d’actions, qui permettra de porter davantage les revendications des employés, qui sont souvent perdus dans cet émiettement du mouvement syndical, divisé en proportions électoralistes. L’Alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action Sociale (Asas) vient corriger cette anomalie à l’image du monde enseignant, qui a réussi à mettre en place plusieurs structures communes. «Aujourd’hui, force est de reconnaitre, que pour aboutir à une meilleure prise en charge des préoccupations des travailleurs de notre pays, les syndicats doivent allier leur force, faire bloc pour enfin réussir leur mission principale, c’est-à-dire la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs», affirme Mballo Dia ThiamSecrétaire général du Sutsas, qui est souvent au front pour défendre les travailleurs du secteur de la santé. Lequel ajoute que ce cadre unitaire est «ouvert à tous ceux qui veulent additionner leurs forces» à leur mouvement. A travers l’Alliance des syndicats autonomes de la santé et de l’action sociale (Asas), les deux organisations veulent remettre les travailleurs au cœur du combat syndical avec une organisation puissante.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE