PARTAGER

Dès son arrivée à Ziguinchor hier, le ministre de l’Intérieur, visage grave, regard noir, s’est dirigé vers l’Hôpital régional de Ziguinchor. Au Service des urgences, Aly Ngouille Ndiaye s’est rendu compte de la cruauté du drame qui a eu lieu à Bofa-Bayotte ce samedi. Il a trouvé des rescapés mal en point dont deux qui avaient besoin de soins en chirurgie-vasculaire et en neurochirurgie. Ils ont été finalement évacués à Dakar. Sans langue de bois, le ministre de l’Intérieur, qui a annoncé que l’enquête ouverte par la gendarmerie suivait son cours, a promis l’enfer aux auteurs de cette tuerie : «Une traque rude et sans répit sera menée pour retrouver les auteurs de cet acte ignoble. Et nous irons jusqu’au bout pour traquer et identifier les auteurs.»
Par ailleurs, l’émissaire du président de la République s’est ensuite rendu aux quartiers Nema 2 et Kandialang pour rencontrer des familles de victimes ainsi que les notables. Sur place, M. Ndiaye a présenté les condoléances de la Nation qui a offert des enveloppes financières à toutes les familles touchées par cet évènement. Lequel a provoqué une réunion de crise à Ziguinchor en présence de toutes les autorités administratives, militaires, politiques et des chefs de services régionaux.
Les quartiers de Nema 2 et de Kandialang comptabilisent 8 victimes parmi les 13 personnes tuées lors de ce massacre perpétré à Bofa-Bayotte. Les autres victimes étant originaires de Grand-Yoff, de Bignona et d’autres localités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here