PARTAGER

La conférence de presse du Réseau des enseignants de l’Apr a été perturbée hier par les partisans de Youssou Touré. Ces derniers n’ont pas apprécié que la conférence fasse le procès coordonnateur national du Réseau des enseignants après les critiques à l’endroit du Président Macky Sall après la formation du nouveau gouvernement.

Le Réseau des enseignants de l’Apr a frôlé hier la rupture. La conférence de presse prévue hier au siège du parti a témoigné de la forte tension qui règne au sein de cette structure. Les critiques du coordonnateur national du Réseau des enseignants de l’Apr, Youssou Touré, à l’encontre du chef de l’Etat au lendemain de la formation du nouveau gouvernement, ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
Quand des membres du Réseau, avec à leur tête le coordonnateur de Pikine, Térence Senghor, ont dénoncé cette sortie, cela a eu l’effet de susciter la colère chez les partisans de Youssou Touré, qui sont montés au créneau pour perturber le déroulement de la conférence de presse. «Nous fustigeons les propos discourtois, maladroits et iconoclastes du coordonnateur de notre réseau», a déclaré Térence Senghor. Ce qui a mis du feu dans une salle au bord de la rupture. On était à deux doigts d’assister à des scènes de pugilat dignes des combats qu’on a l’habitude de voir sur les rings de boxe. Au finish, les deux camps se sont  mis à se crier  dessus. Les «gros bras» devant les portes du siège de l’Apr  sont sollicités pour sortir les «perturbateurs» de la salle. Mais ces derniers trouvent les moyens de faire passer leur discours en criant pour dénoncer ce qu’ils qualifient de «forfaiture». «Ça ne passera pas. C‘est de la forfaiture. Ce n’est pas normal. Ce n’est pas sérieux. Vous voulez sacrifier Youssou Touré. C’est le coordonnateur national du  Réseau.  C’est le président de la République qui l’a placé à ce poste. Il faut attendre que le chef de l’Etat le dégomme», s‘emporte Ousmane Diouf, un des membres du Réseau.
Commentant la sortie «maladroite» de  Youssou Touré qui n’a pas été reconduit dans le nouveau gouvernement, Maï­mou­na Bladé, trésorière du Réseau,  a souligné : «Nous sommes là pour fustiger l’attitude de certains de nos camarades qui critiquent  le  président de la République. Les propos de Youssou Ndour ne concernent pas le Réseau national des enseignants de l’Apr. Nous sommes en phase avec le chef de l’Etat.» Membre du Bureau national  du Réseau, Ibrahima Fall de dire que le Réseau ne se reconnait pas dans les propos tenus par Youssou Touré et demande au chef de l’Etat de prendre ses responsabilités.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE