PARTAGER

Après son arrestation vendredi dernier devant les locaux de Dakaractu, le capitaine Dièye risque «la radiation», après avoir fait l’objet de «sanctions disciplinaires», informe la Dirpa dans un communiqué. Entre autres accusations formulées contre l’officier, son engagement «dans une campagne de dénigrement des Armées marquée par la tenue de propos séditieux à travers les réseaux sociaux», d’avoir fait fi «du devoir de réserve inhérent à son statut d’officier d’active et aux dispositions de la loi 71-0024 du 6 mars 1971» et d’avoir «délibérément choisi d’abandonner son unité à Bignona pour se rendre à Mbour» et y travailler «au profit d’une société privée», après avoir formulé une demande de disponibilité le 9 février 2017, alors qu’il servait au 25ème Bra de Bignona.

Le capitaine Mamadou Dièye fait l’objet de «sanctions disciplinaires», conformément au règlement de discipline générale des Forces armées sénégalaises, rapporte un communiqué de la Direction de l’information des forces armées (Dirpa) transmis à l’Aps. Selon la Dirpa, le capitaine Dièye risque l’application des «sanctions statuaires, notamment la traduction devant un conseil d’enquête en vue de sa radiation».
«Faisant fi du devoir de réserve inhérent à son statut d’officier d’active et aux dispositions de la loi 71-0024 du 6 mars 1971 (…), le capitaine Dièye s’est engagé dans une campagne de dénigrement des Armées marquée par la tenue de propos séditieux à travers les réseaux sociaux», lit-on dans le communiqué. Lequel fait remarquer que «l’officier a formulé une demande de disponibilité le 9 février 2017, alors qu’il servait au 25ème bataillon de reconnaissance et d’appui, basé à Bignona (sud)». Et, ajoute la Dirpa, «sans attendre l’aboutissement de sa requête, le capitaine Dièye a délibérément choisi d’abandonner son unité à Bignona pour se rendre sur la Petite Côte, à Mbour, et y travaillait au profit d’une société privée».
«Après un premier retour, le capitaine Dièye s’est à nouveau absenté de son unité», informe la Dirpa qui laisse noter qu’«après six jours d’absence, le capitaine Dièye qui a été porté déserteur a été arrêté et ramené au corps le 17 avril 2017, en application de l’article 107 de loi 94-44 du 27 mai portant Code de justice militaire».
Le capitaine Mamadou Dièye qui avait annoncé sa décision de quitter l’Armée avait été arrêté vendredi dernier par la Section de recherches de la gendarmerie.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here