PARTAGER

La panne de l’unique machine de radiothérapie a provoqué une levée de boucliers compréhensible. En attendant l’arrivée de nouveaux appareils promis par le gouvernement, des dizaines de malades ont été transférés au Maroc et «pris en charge gratuitement par l’Etat». Ils sont au total 70 personnes à avoir bénéficié de ce traitement. Awa Marie Coll Seck avait promis des appareils de radiothérapie pour fin juin. Alors qu’on est à la fin du mois, cette promesse tient toujours, affirme le ministre de la Santé qui soutient qu’ils vont arriver à date échue puisqu’ils sont dans un bateau en mer vers le Sénégal. «Une équipe d’inspection est bien allée à Anvers et aussi en Autriche pour vérifier la qualité de ces appareils dont la confection a pris trois à quatre mois», appuie Mme Seck. Ces engins destinés à l’hôpital Dalal Jamm vont, dès leur arrivée, être montés et testés. «Juste après la Korité, un autre groupe va partir. C’est pour vous dire qu’un travail se fait régulièrement», rappelle Mme Seck. Quid de l’hôpital Aristide Le Dantec ? «L’appel d’offres est déjà lancé pour cet hôpital. Il y a même une firme qui a été choisie et maintenant ça va dans le sens de faire venir les appareils», répond le ministre de la Santé. Toutefois, une contrainte se pose. «Les personnes qui doivent tirer la bombe au cobalt ne peuvent le faire qu’à une certaine période. Nous allons tout faire pour que cela soit mi-juillet. C’est ce qu’ils nous ont demandé pour qu’on puisse enlever l’appareil et que l’autre pourra être installé, mais tout est prêt. Les choses sont bien lancées, il n’y a pas de problème parce d’ici la fin de l’année on aura tout ce qu’il faut en matière de radiothérapie», rassure Madame Awa M. C. Seck.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here