PARTAGER

Le ministre des Sports a eu droit hier à des félicitations, des encouragements et des prières de la part des élus du Peuple. Le vote du budget 2018 de son département a été une occasion pour Matar Ba d’évoquer principalement avec ses interlocuteurs du jour, les préparatifs du Mondial Russie 2018 auquel doivent prendre part les Lions du football. Néanmoins le budget 2018 connaît une baisse de plus de 3 milliards de francs Cfa.

Le passage du ministre des Sports à l’Assemblée nationale hier, lors du vote du budget du département, a été l’occasion pour Matar Ba d’échanger avec les députés. Un moment d’échanges où le Mondial 2018, avec la seconde qualification des Lions, a été au centre des débats pour les rares députés qui ont pris la parole.
Entre félicitations et encouragements, ces derniers ont rappelé l’importance d’une telle qualification à une phase finale de Coupe du monde qui va réunir toutes les composantes de la Nation. Rentré la veille de la Russie où il a assisté au tirage au sort, en compagnie du président de la Fédération, Me Augustin Senghor, et du sélectionneur national, Aliou Cissé, Matar Ba a fait l’état des lieux. «Nous avons réservé un site pour l’Equipe nationale. Ce sera la maison du Sénégal avec les couleurs nationales, on se sentira comme chez nous», a informé le ministre des Sports, soulignant qu’une visite aura lieu très prochainement avec les différentes composantes du mouvement sportif.
Sur la même lancée, le ministre a assuré que tout sera mis en œuvre en vue d’une participation et d’une implication massives des populations.

Une baisse du budget de plus de 3 milliards
Pour l’exercice 2018, le budget du ministère des Sports a connu une baisse de 3 204 305 580 francs Cfa. Il a été arrêté à la somme de 14 392 005 060 francs Cfa contre 17 596 318 640 francs Cfa en 2017. Malgré cette baisse, les dépenses de personnels ont connu une hausse et s’élèvent à 1 185 351 000 francs Cfa. Il en est de même dans les dépenses de fonctionnement, de transferts courants. A l’inverse, au niveau des dépenses en capital, le budget a connu une baisse de plus de 3 milliards de francs Cfa.
Revenant sur l’équation de 1% du budget général alloué au Sport, le ministre délégué chargé du Budget a précisé que le gouvernement n’est pas loin de l’objectif.

Disposer des stades rénovés avant d’organiser une nouvelle Can
A propos de l’organisation d’une Coupe d’Afrique de football au Sénégal, le ministre a expliqué que «l’indisponibilité des stades répondant aux normes est le principal facteur qui bloque cette ambition». Fort de ce constat, il a été précisé qu’à côté du stade Léopold Sédar Senghor qui doit être repris par la coopération chinoise et du stade Lat Dior de Thiès qui est en voie de finition, il est impératif de disposer d’autres stades rénovés comme Lamine Guèye de Kaolack, Ely Manel Fall de Diourbel et Aline  Sitoé Diatta de Ziguinchor avant de se porter candidat à l’organisation d’une Coupe d’Afrique.

Arriérés dus aux athlètes
Revenant sur les primes dues aux athlètes médaillés à l’occasion des Jeux Africains ou mondiaux, il a été constaté avec regret que ces sportifs, qui ont honoré le Sénégal, sont oubliés dans la répartition des faveurs. Conscient du problème et rappelant que le montant des arriérés se chiffre à près de 400 millions de francs Cfa, le ministre a engagé, avec les fédérations sportives concernées, le processus d’apurement avec le soutien du ministère de l’Economie, des finances et du Plan.
Entamé un peu tard dans la soirée, après le passage du Premier ministre, le vote du budget du ministère des Sports n’a pas fait l’objet d’un long débat, avant d’être adopté par les députés. Ces derniers ont, dans l’ensemble, adressé des prières à l’endroit du ministre des Sports, du staff technique, des joueurs et des membres de la Fédération sénégalaise de football.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE