PARTAGER
Alioune Sarr, ministre du Commerce...

Les forces vives de la Casamance doivent répondre à l’appel au dialogue du Président Macky Sall. C’est le souhait des cadres de l’Afp qui, par ailleurs, engagent le gouvernement à réprimer les «criminels» de l’attaque de Bofa-Bayotte.

Pour une paix définitive en Casamance, l’Alliance nationale des cadres progressistes (Ancp) appelle toutes les forces vives de la région à «répondre positivement» à l’appel à la paix définitive lancé par le Président Macky Sall à l’occasion de son adresse à la Nation le 31 décembre dernier. Un vœu formulé en réaction à l’attaque de Bofa-Bayotte, samedi dernier, dans le département de Ziguinchor et qui a occasionné 13 morts et 6 blessés. Alioune Sarr et ses camarades, «indignés» par cet acte d’une «barbarie innommable», engagent le gouvernement «à prendre toutes les mesures pour retrouver ces criminels et les réprimer avec toutes les rigueurs de la loi pénale». En outre, les cadres de l’Afp se sont félicités des résultats économiques «encourageants» que vient de réaliser le Sénégal, «notamment avec le Produit intérieur brut qui va, selon les projections, connaître une hausse de 6 à 7%, une évolution très positive vers l’autosuffisance alimentaire en riz, des productions record sur l’arachide et l’oignon, sans oublier un taux d’inflation inférieur à 1%, grâce aux efforts consentis en matière de régulation des prix».
Sans doute dans le but d’encourager le seul ministre que le parti de Moustapha Niasse compte dans le gouvernement en la personne de Alioune Sarr, l’Ancp note «positivement les perspectives heureuses qui se dessinent en matière de soutien à la Pme sénégalaise et de l’ouverture vers le secteur des Tic pour accompagner les efforts de compétitivité des Pme au niveau international». D’ailleurs, informe le communiqué, des activités de formation et de renforcement de capacités en direction des marchands ambulants sont inscrites dans le plan d’actions de l’Ancp. Par rapport à la gestion du parti, Alioune Sarr et Cie se sont félicités des multiples initiatives récemment entreprises par le secrétaire général Moustapha Niasse «pour impulser une dynamique nouvelle au fonctionnement, à la massification et à la démocratisation du parti». Ainsi, ils exhortent leurs membres à «s’acquitter correctement de leurs responsabilités au sein des sept commissions mises en place par le secrétaire général ainsi qu’au sein du Secrétariat politique exécutif (Spe) et de l’inter commission».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here