PARTAGER

11 jours après avoir remporté la Can 2017 avec le Cameroun, Hugo Broos veut quitter les Lions Indomptables. C’est ce qu’on apprend, via son agent, en voyant son nom apparaître sur la liste des techniciens qui se bousculent pour le poste de sélectionneur de l’Afrique du Sud.

Hugo Broos qui a pris la tête du Cameroun en février 2016 a essuyé bien de critiques, mais il a réussi à accrocher une 5e couronne continentale au maillot des Lions Indomptables, après 15 ans de disette. Mais il semblerait qu’il ait déjà achevé sa tâche.
Son agent confirme le dépôt de candidatures chez les Bafana Bafana. «Il est très intéressé à travailler avec un groupe jeune et je pense que l’Equipe nationale sud-africaine n’a pas été performante ces dernières années. Et si on observe son évolution à la tête de la sélection camerounaise, avec non seulement les stars, mais aussi les joueurs qui veulent lutter et travailler dur, je pense que son intérêt est un bon signe», a confié Gino Laureyssen de Ligi à Kick Off.
Outre le Belge, les Italiens Roberto Mancini et Giovanni Trapattoni, le Nigérian Samson Siasia, l’Allemand Bernd Schuster sont également candidats.

«Le défi est maintenant de chercher un nouveau projet»
Revenant sur son travail au Cameroun, Hugo Broos, selon son agent, «est satisfait d’avoir gagné le titre continental et préférerait un nouveau défi ailleurs plutôt que de régresser à l’avenir. Il est conscient aussi que rien ne lui sera pardonné en termes de résultat et il doit toujours faire mieux. Il est conscient d’avoir atteint le maximum avec le groupe camerounais. Donc je pense que le défi est maintenant de chercher un nouveau projet, une qualification à la Coupe du monde 2018 ou à la Can 2019 avec une autre sélection», ajoute Gino Lau­reyssen. Qui précise que «rien n’est encore décidé. Mais si Hugo Broos dit qu’il veut un nouveau défi, cela signifie beaucoup. Et pour être honnête, personnellement les conditions de vie en Afrique du Sud sont peut-être un peu meilleures qu’au Cameroun», confie-t-il au site spécialisé sud-africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE