PARTAGER

Les épreuves du Baccalauréat général 2017 démarrent aujourd’hui sur toute l’étendue du territoire national. Et ils seront 147 mille 597 potaches à plancher sur les épreuves à eux proposées par l’Office du Bac. L’académie de Thiès a le plus gros nombre de candidats, suivie de celles de Pikine-Guédiawaye et de Dakar.

Ils seront aujourd’hui 147 mille 597 candidats à composer sur toute l’étendue du territoire national pour le Baccalauréat général, session 2017, selon un communiqué de presse d’hier du ministère de l’Enseignement et de la recherche. La répartition des candidats par académie et par série indique, entre autres statistiques, que l’académie de Thiès a le plus grand nombre de candidats (23 mille 237), suivie par celle de Pikine-Guédiawaye (18 mille 510) et Dakar (18 mille 485). Résultats : «La région de Dakar représente 30,7% des inscrits contre 29,6% en 2016, 31,0% en 2015 et 35,4% en 2013.»
Les candidats de la série L2, au nombre de 65 mille 083, sont majoritaires sur la liste des potaches qui vont commencer à composer ce mardi. Suivent ceux de la série L’1 avec 49 mille 232 candidats. La série scientifique S2 arrive loin derrière ces séries littéraires en termes de nombre de candidats avec un effectif de 26 mille 630 potaches. Ce qui laisse transparaître en termes «d’importance relative des différentes séries» le tableau suivant pour l’année 2017 : Séries littéraires (79,4%), séries scientifiques (18,4%) et Technique de gestion et économie (2,2%). «Les séries littéraires sont prédominantes. Cette prédominance des littéraires se renforce davantage. La série S1 : Mathématiques et Sciences physiques n’enregistre que 586 candidats sur l’étendue du territoire, soit 0,39% du total des inscrits et 2,11% de l’effectif des séries S et T», souligne le document. Qui poursuit : «La série S1 A : Mathématiques et Sciences physiques, option franco-arabe, enregistre pour la troisième fois trois candidats. La série S3 : Mathé­matiques et Techniques n’enregistre que 49 candidats sur l’étendue du territoire, soit 0,03% du total des inscrits et 0,2% de l’effectif des séries S et T.»
Au sujet de la répartition des candidats par secteur et par type de série, les services du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche renseignent que les candidats venant de l’enseignement public sont au nombre de 69 mille 724 : 51 mille 493 pour les séries littéraires, 16 mille 793 pour les séries scientifiques et techniques et 1 438 candidats pour Techniques de gestion et économie. Le privé laïc suit avec 46 mille 046 dont 37 mille 826 candidats pour les séries littéraires, 7 128 pour les séries scientifiques et techniques et 1 092 pour Techniques de gestion et économie.
Les candidats individuels sont au nombre de 33 mille 464, dont 29 mille 919 qui vont composer pour les séries littéraires, 2 969 pour les séries scientifiques et techniques et 576 pour Techni­ques de gestion et économie.
Le privé confessionnel ferme la marche avec 2 112, dont 969 qui vont composer pour les séries littéraires, 881 pour les séries scientifiques et techniques et 262 pour Techniques de gestion et économie.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE