PARTAGER

Interpellé sur l’organisation de la Can 2019 au Cameroun, le président de la Caf a servi une nouvelle fois le même discours, soulignant que la balle est dans le camp des autorités camerounaises. «On me demande toujours la même question. Je suis à l’extérieur. Ce sont les Camerounais qui sont à l’intérieur. C’est à eux de dire où ils en sont», dira M. Ahmad, en marge de la 11e Assemblée générale de l’Union africaine de radiodiffusion ouverte hier à Kigali.
Au cours de la conférence de la presse, M. Ahmad n’a pas manqué de souligner la volonté affichée par certains, comme le président de la République, Paul Biya, ou encore l’ancien capitaine des Lions Indomptables, Samuel Eto’o, de voir le Cameroun abriter la compétition en 2019. «Il y a des gens qui font tout et qui mettent la pression. Par contre, d’autres ne sont animés que par leur intérêt personnel», se désole-t-il. Dans plusieurs de ses sorties, le président de la Caf a fait part de ses inquiétudes quant au retard accusé par le Cameroun dans l’organisation de la Can 2019.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here