PARTAGER

Sa vie fut jalonnée de mystères. Mame Coumba Ndoye, mère de Seydina Limamou, sera rappelée à la communauté layène vendredi et samedi prochains.

Elle est un symbole de sagesse et de dévotion. Pourtant, le nom de Mame Coumba Ndoye pourrait ne pas dire grand-chose pour un non-initié de la confrérie layène. Cette dame, née en 1810 dans le populeux quartier de Ngaparou à Yoff, est la mère de Seydina Limamou Laye. A l’image de Mame Diarra Bousso, mère de Serigne Touba, elle a passé sa vie à suivre la voie de Dieu. Dans un village fortement ancré aux «ndeup» et autres pratiques mystiques, Mame Coumba Ndoye s’est très tôt mise à dos l’ordre établi.
Dans la communauté layène, on raconte que la sainte a maîtrisé le Coran à l’âge de 6 ans. Et en tant qu’envoyé de Dieu ou «l’incarnation du prophète Mohamed», Seydina Limamou avait besoin d’une mère exemplaire à tout point de vue. «Mame Limamou Laye a fait plus de mille ans à Yoff, mais chaque jour, il faisait le tour du monde à la recherche d’une femme digne d’être sa maman. Il a observé et apprécié les qualités de Mame Coumba Ndoye qui est une femme d’une exemplarité unique», témoignait Serigne Mbaye Ndoye dans L’Observateur en juin 2016.
A côté de cette piété s’ajoute une qualité de serviteur en faveur des démunis. Lors d’une conférence de presse hier, le porte-parole de la coalition AhlouLahi – fédération de plusieurs dahiras layènes, Modou Laye a raconté : «Elle préparait 12 marmites rien que servir les populations. Son fils Seydina Limamou marchait des kilomètres à la recherche d’hôtes pour les donner à manger et à boire. L’œuvre de Mame Coumba Ndoye est immense.» La sagesse de la dame, rappelée à Dieu en 1883, la coalition AhlouLahi a décidé de la célébrer vendredi et samedi prochains à Yoff. En effet, il est prévu une journée de consultation médicale gratuite qui va cibler les pathologies générales, bucco-dentaires, le dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein ainsi que le diabète et l’hypertension. Ensuite, une journée de prière dédiée à la sainte femme sera accompagnée d’un plaidoyer en faveur de la mise en œuvre de ses enseignements. Selon Pape Makhtar Diagne, secrétaire général de la coalition AhlouLahi, 398 personnes, âgées entre 5 et 74 ans, ont été dépistées l’année dernière. Cependant, pour cette 9ème édition de la célébration de l’anniversaire de Mame Coumba Ndoye Laye, les organisateurs regrettent l’absence de soutien des autorités, dont la mairie dirigée par Abdoulaye Diouf Sarr.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here