PARTAGER

A l’image des autres coalitions en lice pour les Législatives du 30 juillet, la Coalition gagnante/Wattu senegaal a présenté sa liste hier. Le Parti démocratique sénégalais et ses alliés ont regretté la pléthore de listes (47 au total), mais accusent le parti au pouvoir d’avoir «financé 30 d’entre elles». Face à la presse, Mamadou Diop Decroix estime que cette «inflation» est de la «responsabilité» de Macky Sall qui, paradoxalement, «tente de chercher des solutions» à cette situation «inédite». La coalition dirigée par Abdoulaye Wade, annoncé à Dakar à la veille de la campagne, a également exprimé ses inquiétudes par rapport à la «rétention des cartes d’électeur», soulignant le cas de Kaolack où un important lot de cartes a été découvert, mais aussi à Touba Mbacké. En présence de Decroix, Pape Diop, Mamadou Lamine Diallo et autres, Wattu senegaal soupçonne une «volonté manifeste» du parti au pouvoir de «perturber le vote». En effet, sur les 6 millions d’inscrits annoncés, Decroix et Cie constatent que nombre d’électeurs n’ont jusqu’ici reçu leur carte. La Coalition gagnante/Wattu senegaal considère que «le Sénégal mérite des élections transparentes» et s’insurge contre toute velléité de report du scrutin. Elle entend faire de la prochaine Assemblée une «Assemblée de jeunes» pour en avoir beaucoup investi.
ambodj@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here