PARTAGER

Les responsables des Forces vives de Benno bokk yaakaar accusent «Idrissa Seck et Khalifa Sall de fomenter un complot sur le dos du Peuple sénégalais» à travers «un deal électoraliste» en perspective du scrutin du 30 juillet prochain. «Cette conspiration repose sur deux clauses : Khalifa Sall, tête de liste de Manko taxawu senegaal s’engage à renoncer à l’élection présidentielle de 2019 au profit de Idrissa Seck. Dans la deuxième clause, Idrissa Seck s’engage à son tour, si leur Manko n’obtient pas la majorité à l’Assemblée, pouvant voter une loi d’amnistie en faveur de Khalifa Sall, à octroyer par décret présidentiel une grâce amnistiante à ce dernier en vertu de l’article 49 de notre Constitution s’il est élu Président», a déclaré Abdoulaye Gallo Diao, hier, lors du lancement des activités de cette structure. S’appuyant sur cet argumentaire, le non moins coordonnateur du Forum des jeunesses socialistes soutient, en conséquence, que «voter pour Manko taxawu senegaal, c’est voter des conspirateurs, des dealers contre notre démocratie et l’Etat de droit».
Ces membres de Bby ont par ailleurs répondu à la tête de liste de la Coalition gagnante/Wattu senegaal, rentrée lundi de la France, et qui a critiqué le régime. Les Forces vives de Bby l’accusent de «se liguer avec des lobbies étrangers pour déstabiliser le régime de Macky Sall». «La seule ambition qui vaille chez Wade, c’est que son fils Karim Wade soit candidat à la prochaine Présidentielle», affirme M. Diao.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here