PARTAGER

Dakar accueille depuis hier, la première édition des Journées économiques et commerciales sénégalo-togolaises, ce, pour trois jours. Cette initiative a pour objectifs de promouvoir les produits des deux pays, mais aussi de raffermir les relations d’affaires entre les opérateurs économiques du Sénégal et ceux du Togo.

L’axe Dakar-Lomé n’est pas au top sur le plan commercial. Les échanges commerciaux entre le Sénégal et le Togo sont «insuffisants» par rapport aux opportunités existantes. Alors pour redynamiser la coopération entre les deux pays, les Journées économiques et commerciales sénégalo-togolaises ont été initiées. Hier, la première édition des Jec a été lancée à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) en présence d’une forte délégation togolaise. Selon les organisateurs, cette initiative a pour objectifs de promouvoir la consommation des produits des deux pays, mais aussi de raffermir les relations d’affaires entre les opérateurs économiques. A la cérémonie d’ouverture, les chiffres donnés par le représentant du ministre du Commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé et du tourisme du Togo montrent la faiblesse des relations commerciales. Johnson Kweku Banka  renseigne que «les pays de notre sous-région échangent entre eux à peine 12% de leurs marchandises. C’est l’exemple entre le Togo et le Sénégal dont la part des exportations est respectivement d’environ 0, 6% et 1% du total de leurs échanges».
Pour sa part, le représentant du ministre sénégalais du Commerce, du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des Pme, Alioune Sarr, s’est réjoui du dynamisme noté depuis 2010 avec un volume d’échange estimé à plus de 25 milliards de franc Cfa. Il s’agit entre autres secteurs concernés, les préparations alimentaires, les machines et appareils électriques, les matières plastiques, les papeteries, les produits halieutiques.
Cependant, le représentant du ministre, Macktar Lakh a soutenu que «les possibilités qu’offrent nos deux pays en terme d’échange restent très en deçà des chiffres actuels.» Il donne les statistiques : «La part des exportations du Togo au Sénégal n’est que de 6% des échanges. Elle est de 1,1% pour le Sénégal pour ses exportations au Togo. Ce qui place le Sénégal au rang de 22eme pays marché des produits togolais et de 32eme place dans le rang des pays fournisseurs du Togo».
Les deux parties ont insisté sur le suivi de la mise en œuvre des recommandations qui sortiront de cette rencontre. Comme cause de la faiblesse de la coopération commerciale, le manque de fluidité dans les liaisons maritimes, terrestres, aériennes a été donné en exemple. L’exposition des produits sénégalais et togolais se poursuit jusqu’à demain vendredi, fin des activités de cette première édition des Journées économiques et commerciales.

msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE