PARTAGER

Youssou Touré n’a pas digéré sa non reconduction dans le gouvernement Dionne 2 et l’a bien fait savoir avec fracas. Mais son «ennemi» juré qui revendique l’autre tendance du Réseau des enseignants de l’Apr n’approuve pas les critiques de l’ex-secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation et aux langues nationales contre le Président Macky Sall. Sans nommer Youssou Touré, M. Kamara dit : «Les enseignants de l’Apr, par ma voix, se démarquent totalement des attaques formulées contre le président de la République Macky Sall au lendemain de la formation du gouvernement. Ces attaques n’engagent que leur auteur. Nous nous gardons de citer son nom.»
En conférence de presse hier, il a indiqué que lui et son camp réaffirment leur «soutien» au chef de l’Etat et demandent à «ceux qui s’agitent de savoir raison garder» et de faire «preuve de dignité en toutes circonstances». «Si on est dégommé du gouvernement, c’est qu’on n’a pas été à la hauteur des attentes du chef de l’Etat. L’ancien secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation est coutumier des faits», souligne Amath Suzanne Kamara.
Cette tendance du Réseau des enseignants de l’Apr se réjouit, par ailleurs, de  la nomination de Aliou Sall au poste de directeur de la Caisse des dépôts et consignations. «Le maire de Guédiawaye mérite de se retrouver à ce poste pour s’être largement investi pour la victoire de la coalition Benno bokk yaakaar aux dernières Législatives. Normalement, Aliou Sall devait être investi sur la liste départementale, mais il n’a pas pu bénéficier de ce privilège. Cela ne l’a pas empêché de s’investir pour battre à plate couture le leader de l’opposition à Guédiawaye (Ndlr : Gakou)», a-t-il déclaré. M. Kamara ne partage pas les critiques de ceux qui dénoncent cette décision du grand frère. «Macky Sall a été soutenu dans son combat politique par sa famille et la Première dame qui est une militante de l’Apr. C’est Mansour Faye qui m’a coopté dans le parti», justifie-t-il.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE