PARTAGER

L’édition 2017 de Mister model Senegal se tiendra le 23 septembre. Cette compétition regroupera des Sénégalais âgés de 18 à 35 ans à la Place du Sou­venir. Le meilleur candidat sélectionné va représenter le pays de la téranga à Miami, aux Etats-Unis, pour le concours Mister model international.

Des Sénégalais âgés de 18 à 35 ans vont s’affronter ce 23 septembre à la Place du Souvenir ; d’où le concept Mister model Senegal qui permettra de sélectionner le meilleur candidat sur la base de la beauté physique, le culturisme, l’asymétrie musculaire, la moralité et l’éloquence. Le finaliste national représentera le Sénégal au concours de Mister model international qui se tiendra aux Etats-Unis, plus particulièrement à Miami en Floride, le 4 novembre prochain. Le candidat devra être soit l’ambassadeur d’une cause humanitaire qu’il choisira, soit d’un projet personnel dont les bénéficiaires sont les membres de la communauté.
Ce concours sera un moyen de mettre en avant l’habillement masculin au Sénégal, «en faisant le focus sur les créations sénégalaises afin qu’elles aient plus de visibilité, amenant ainsi les jeunes à consommer africain», informe Seydou Nourou Kane. Au président du comité de Mister model Senegal édition 2017 d’ajouter que l’innovation, cette année, est que «le finaliste soit aussi l’ambassadeur du consommer local».
Pour ce faire, M. Kane et Cie comptent sur l’appui de l’Etat du Sénégal et des différents partenaires pour que «le stand dédié au pays de la téranga lors de cette compétition internationale puisse présenter une variété de produits locaux du pays ; d’où la deuxième innovation». Cette finale, lit-on, sera précédée par une foire consacrée à la vente des produits locaux des groupements d’intérêts économiques (Gie) du 22 au 24 septembre prochain.
Par ailleurs, durant cette édition, il sera mis en avant la lutte, symbole de la culture sénégalaise. Qui sera présentée sous forme de démonstration et de chorégraphie durant le passage en maillot de bain, mentionne M. Kane. Selon lui, cela permettra de donner plus de visibilité à la lutte sénégalaise et de l’exporter à l’international. «Cette année, le comité a jugé nécessaire, au lieu que les candidats défilent en maillot de bain, qu’ils défilent en ‘’ngimb’’ (Ndrl : le pagne qui sert de couverture aux lutteurs) et fassent des chorégraphies de danses de lutte.»
Pour les récompenses de la compétition Mister model Senegal, l’on renseigne que les finalistes de Dakar seront primés. Des primes de participation seront remises à tous les candidats qui seront sélectionnés. Il faut noter qu’une sélection avait été faite en février, où 24 candidats avaient été retenus. Mais il y aura une autre présélection le 12 septembre pour permettre aux autres régions du Sénégal d’y participer. Après cette compétition, fait savoir M. Kane, une autre sera lancée. Il s’agit de Miss and mister of Africa. L’objectif est de sélectionner des candidats, au-delà de leur beauté physique, de la capacité qu’ils ont de défendre les causes nobles. En outre, d’amener la population africaine en général et sénégalaise à produire ce qu’elle consomme et à consommer ce qu’elle produit sur le plan vestimentaire, touristique et alimentaire.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE