PARTAGER

Parmi les militants apéristes les plus actifs de Bargny, Dame Diop a changé de mentor, pour s’engager derrière Cheikh Kanté, le nouveau ministre chargé du suivi du Pse. Auparavant, il s’était fait remarquer par son action aux côtés de l’animateur Khadim Samb. Il faut croire que l’ancien «Gab» du Port a su trouver des arguments bien plus convaincants pour l’attirer à lui.

Du mouvement Leungo dirigé par Khadim Samb dont il s’est toujours réclamé, Dame Diop s’est affranchi, en disant poursuivre son combat pour la réélection de Macky Sall en 2019 derrière Cheikh Kanté, nouvellement élu ministre du suivi du Pse. Même s’il n’a pas explicité les raisons ayant motivé son choix, le responsable politique à Bargny affirme avoir toutefois travaillé depuis longtemps avec l’ancien directeur du port de Dakar. Ce dernier, dira-t-il, est l’artisan de la victoire de Benno bokk yaakaar à Bargny. «Dr Cheikh Kanté est l’artisan de la victoire de la coalition à Bargny lors des dernières élections législatives. Le plus grand meeting tenu à Bargny lors de la campagne pour ces joutes électorales est à son actif avec le meeting au stade municipal qui a vu la présence de milliers de Bargnois», a relevé M. Diop qui s’est exprimé lundi lors d’une rencontre avec la presse.
La rencontre a été une tribune pour défendre son nouveau mentor accusé de mauvaise gestion au port autonome de Dakar. «Il faut que les gens arrêtent avec leurs invectives. En cinq ans, Cheikh Kanté a considérablement rehaussé le niveau du port, et sur les emplois pour lesquels on l’incrimine, il n’a fait que traduire la volonté du chef de l’état d’offrir des emplois à la jeunesse», a-t-il cherché à convaincre. Et restant bien entendu sourd à ceux qui critiquent la gestion financière de ce Dg que ses contempteurs avaient fini par surnommer «Gab», pour Gui­chet automatique de banque, du fait de sa propension à répandre de l’argent auprès de ses applaudisseurs.
Disant mettre son engagement dans la lutte pour le développement de sa commune, Dame Diop appelle l’Etat à la rescousse pour Bargny dont l’assiette foncière ne fait que se rétrécir avec les projets du gouvernement. Ainsi, il a affirmé pouvoir octroyer «70 hectares de ter­re» à l’Etat pour un programme d’habitat social aux populations de Bargny, afin de pouvoir recaser des impactés des différents projets que l’Etat déroule dans le périmètre communal.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here