PARTAGER

L’ancien Premier ministre, Habib Thiam est décédé hier à Dakar. La République a rendu hommage à ce républicain et homme d’Etat.

Habib Thiam n’est plus. L’ancien Premier ministre est décédé hier, à l’hôpital Principal de Dakar, à l’âge de 84 ans. A la levée du corps, hier soir, l’émotion était à son comble. Et il aura réuni toute la République ou presque. Politiques, religieux, hommes de médias, universitaires, amis et proches ont rendu hommage à un «homme d’Etat» qui a traversé les régimes socialistes de Senghor et de Abdou Diouf, son «ami de toujours» qu’il a servi «par devoir d’abord, et par amitié ensuite». Les qualificatifs se recoupent : loyal, républicain, fidèle, rigoureux. Le président de la République a regretté une «grande perte» pour le Sénégal, saluant ce «grand serviteur de l’Etat». «Il a incarné des valeurs très précieuses d’humilité, la pondération, la constance dans ses engagements, la fidélité aux amitiés et la passion pour son pays. Son éducation, sa formation et son parcours exceptionnel d’homme d’Etat et de sportif accompli sont sans aucun doute des facteurs qui expliquent, entre autres, cette admirable stature de l’homme d’Etat qui a été au cœur de dures années de la construction du jeune Sénégal indépendant et de la modernisation de son administration», a dit Macky Sall. C’est pourquoi, souligne-t-il, la Nation, la République et le Peuple sénégalais doivent cet hommage «amplement mérité» à ce «passionné du monde rural».
Le Premier ministre, qui lisait l’oraison funèbre, a retracé le parcours scolaire et la formation sportive et professionnelle de l’homme d’Etat. «Habib était un homme exceptionnel dont le charisme et la carrière professionnelle forcent l’admiration de tous. C’est donc un véritable baobab qui vient de disparaître», a ajouté Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Réactions… Réactions… Réactions

Ousmane Tanor Dieng, Sg du Ps et président du Hcct
«Il a joué un rôle important pour le Parti socialiste»
«Habib Thiam, lorsqu’il était étudiant, a été champion au nom de la France et du Sénégal. Depuis qu’il est venu ici avec Abdou Diouf, il l’a servi avec loyauté au niveau du gouvernement en étant ministre sous Senghor et président de l’Assemblée nationale. Il a joué un rôle important pour notre parti, le Parti socialiste. Nous regrettons sa disparition», a déclaré le secrétaire général du Ps et président du Haut conseil des collectivités territoriales.

Amadou Bâ, ministre de l’Economie et des finances :  
«Je suis surpris parce qu’il y a deux jours, j’ai reçu son message de condoléances»
Le ministre de l’Economie et des finances a dit sa «surprise» lorsqu’il a appris le décès de l’ancien Premier ministre. «J’ai appris avec tristesse le décès de l’ancien Premier ministre Habib Thiam. Je suis surpris par son décès d’autant qu’il y a deux à trois jours, j’avais perdu ma mère. J’ai reçu son message de condoléances», a confié Amadou Bâ qui a salué la mémoire d’«un grand commis de l’Etat».

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here