PARTAGER

Heurts, gros mots, usage de bombes asphyxiantes. Rien n’a été de trop pour les militants des partis de la mouvance présidentielle de Diourbel qui ont étalé au grand jour leurs divergences sur les investitures aux Législatives.

La réconciliation n’a duré que le temps d’une rose. Les militants de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) de Diourbel ont encore étalé hier, à la permanence de l’Alliance pour la République (Apr), toutes leurs divergences. Une réunion qui s’est terminée en queue de poisson. Les proches de Saër Diop, de Souleymane Soumaré et de Khassimou Wone ont empêché la tenue de la rencontre qui avait pour but d’informer des modalités de dépôt et de réception des candidatures à la députation. Des pierres, des matraques électriques et des bonbonnes de gaz ont été utilisées pour suspendre les discussions. La maison sise sur la route de Bambey était devenue, le temps d’une matinée, un champ de bataille. C’était des invectives, des coups de poings entre militants du parti présidentiel. Même les chaises prises en location pour la circonstance n’ont pas résisté à la folie destructrice des Apéristes. Bilan : une dizaine de blessés.
Interpellé sur cet incident, Dame Diop, coordonnateur départemental de la coalition Bby à qui la présidence de la rencontre a été refusée, confie : «Il s’est trouvé un groupe qui a voulu s’opposer à la tenue de la rencontre. Nous avons tenu ici une réunion avec tous les maires des communes du département. J’insiste, tous les alliés sont là avec moi. Nous allons demander à nos militants, à tous les responsables qui veulent être candidats pour les élections à venir de déposer leur dossier à la permanence. Nous avons mis en place un comité de réception qui va les recevoir jusqu’à mardi à 18h et le mercredi. Person­nellement, j’acheminerai les dossiers au niveau du président  de la coalition. Et il lui reviendra de choisir les candidats pour le département de Diourbel. Je rappelle qu’on s’est engagé tous, ici, à accepter le choix du Président.»
Interpellé sur sa probable candidature, Dame Diop laisse la décision à Macky Sall, mais dit être prêt à se ranger derrière tout autre choix. Mais Saër Diop, médiateur allié et du camp opposé, indexe Dame Diop lui-même. «Nous sommes là réunis pour une Assemblée générale d’investiture et  d’information. Après plusieurs rencontres, il a été décidé que le comité de facilitation continue le travail. Je pense que la réunion qui s’est tenue dans un hôtel de la place à Diourbel s’est passée dans de bonnes conditions. La dernière réunion de Savana avec Aminata Tall, sur instruction du président de  la République, s’est passée correctement et toutes les décisions devraient être acceptées. Il a été décidé donc que les plénipotentiaires, en l’occurrence Saër Diop, Souleymane Soumaré et moi-même, devrions présider la réunion. Au­jourd’hui, le seul blocage, c’est Dame Diop qui s’entête à vouloir présider cette réunion. Et du coup, on n’a pas pu tenir l’Assemblée générale», explique Saër Diop.
Pour lui, le problème remonte à quelques semaines. «La coalition au niveau de Diourbel s’était divisée en deux. Après une médiation, chacun avait accepté de lâcher du lest pour que cette écrasante victoire ait lieu. Nous estimons que tout ce que nous avons souhaité faire aujourd’hui a été dit et accepté par tout le monde lors de l’Assemblée générale convoquée par Aminata Tall et qui a réuni l’essentiel des responsables de cette coalition», dit-il. A sa suite, Alassane Fall, responsable apériste, constate que «le Président (Macky Sall) a trahi les militants de la première heure au profit de transhumants qui ne sont mus que par des intérêts et qui créent tous les problèmes à la coalition».
badiallo@lequotidien.sn

2 Commentaires

  1. Saer …., qui vous a nommé plenipotentiare. Comment un arriviste qui connait aucun responsable APR dans les communes rurales, peut s’autoproclammer plénipotentiaire. A l’hotel Balcan, on t avait juste désigner à la tete d’un groupe restreint pour contacter les dissidents pour une réunion avec le camp majoritaire.
    Tu en as profité pour faire ta promo, tu es vraiment un lache. Avant meme de commencer à contacter les autres, tu as fait un point de presse. Les camarades ne t’ont pas raté lors de la rencontre suivante et tu t’es excusé.
    C’est regrettable et c’est peine perdue si tu penses faire de la politique avec mensonges et trahisons.

  2. Arretez , soyez sérieux, comment trois personnes peuvent présider une réunion. Vous n’avez présidè une rèunion de la coalition, c’est Dame qui a toujours assurer le lead. Un peut de respect quan meme.

LAISSER UN COMMENTAIRE