PARTAGER
Le palais de justice de Diourbel

Le Tribunal n’a pas suivi le ministère public et les avocats de la défense, qui avaient demandé l’acquittement de l’accusé. Pour eux, il y a doute et le doute doit profiter à l’accusé. Siégeant en  Chambre criminelle, il a con­damné El Hadji Magueye Gningue à cinq années de travaux forcés. Il l’a reconnu coupable du délit de trafic  international de drogue. Il l’a acquitté du délit de contrebande.
El Hadji Magueye Gningue avait été inculpé de détention et trafic de chanvre indien et de contrebande. Il avait été placé sous mandat de dépôt  le 14 juin 2016. Arrêté par les éléments de la brigade mobile des Douanes de Diourbel qui, à la suite d’un contrôle approfondi dans le bus immatriculé KL 6820-B, qui avait quitté Kaolack pour rallier Diourbel, avaient découvert dans un sac, quatre paquets contenant du chanvre indien d’une valeur de 3,5 kilogrammes. Ce sac en question, les apprentis Mala­mine Thiam et Samba Ndiaye diront qu’il appartient à El Hadji Magueye Gningue.
Interrogé, El Hadji Maguéye Gningue  a réfuté les faits. Il adoptera la même attitude lors­que le magistrat instructeur l’a inculpé de détention et trafic de chanvre indien et contrebande.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here