PARTAGER

Abdoulaye Wade a présenté ses condoléances à la communauté mouride suite à la disparition de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké. Dans une lettre adressée au nouveau khalife Serigne Mountakha Mbacké, l’ancien président de la République dit avoir perdu «un khalife, un maître et un ami» qui «n’a fait que du bien pendant son passage sur terre». «Bon et généreux, il venait en aide à tout le monde et distribuait les récoltes de ses vastes champs entre les talibés qui en étaient la main-d’œuvre. Toutes les actions de sa vie d’ascète étaient des leçons pour nous», a-t-il témoigné. Selon lui, le défunt khalife a fidèlement appliqué «les principes qui nous ont été légués par Khadimou Rassoul, la prière, la science et le travail». De même, Me Wade souligne qu’il «demeurait attaché à cette trilogie des piliers de la doctrine du Mouridisme».

Karim Wade : «Je regrette particulièrement d’avoir été empêché d’aller à Touba»
Son fils aussi, Karim Wade, salue «un guide exceptionnel sur le plan spirituel, un rassembleur dans la foi, un artisan infatigable de l’unité de toutes les confréries musulmanes». D­epuis Doha, il dit : «Serigne Sidy Mokhtar Mbacké a été non seulement mon khalife, mais également un père et un ami dont la dévotion et l’inflexibilité morale, guidée par la foi, m’ont toujours inspiré.» Avant de rappeler : «Son soutien de tous les instants, ses prières et autres marques d’attention et d’affection à mon égard ont été une véritable source de réconfort durant ces années de persécution, de détention arbitraire et d’instrumentalisation de la justice.» Allusion à son dossier sur l’enrichissement illicite qui lui a valu une condamnation de six ans de prison et son exil au Qatar. Dans ce sens, Wade-fils dit : «Je regrette particulièrement d’avoir été empêché d’aller à Touba et d’avoir été expulsé de mon propre pays pour prendre le chemin d’un exil forcé le 24 juin 2016. Après plus de trois ans de prison, ma première intention était d’aller directement à Touba avec l’empressement et la déférence requise pour témoigner toute ma gratitude à mon défunt khalife.»
dkane@lequotidien.sn
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here