PARTAGER

Au profit d’un Comité local de développement (Cld) en prélude à la 26e édition de la ziarra annuelle de Thierno Djibril Ous­mane Ba qui se tient le 3 mars dans la commune de Bambilor, la famille maraboutique a manifesté sa double consternation. La tuerie perpétrée samedi en Casamance et la disparition de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, khalife général des Mourides, affectent profondément la fa­mille du khalife Thierno Ahma­dou Ba, comme l’a souligné son jeune frère et porte-parole. «C’est une triste nouvelle qui vient de frapper toute la Um­mah islamique. La disparition d’un homme de cette dimension fait toujours mal (…). Avec son rappel à Dieu, on perd un ami, un marabout, mais aussi un confident parce que tout le monde sait les rapports que la famille de Thierno Djibril Ba entretenait avec Touba», a réagi en fait El Hadji Malick Ba suite au rappel à Dieu du 7ème khalife de la confrérie mouride envers qui il garde le souvenir d’un «homme de valeur qui a toujours su unir les Sénégalais, mais aussi les musulmans en les appelant toujours autour de l’essentiel, de la paix». «Nous présentons nos condoléances à toute la Ummah, mais aussi à la communauté mouride et à son héritier Cheikh Mountakha Mba­­cké que tout le monde connaît pour sa droiture, sa rigueur et son amour pour Cheikh Ahmadou Bamba», a poursuivi le porte-parole.
Du massacre de 13 jeunes (désormais 14) par une bande armée dans la forêt de Bofa-Bayotte, El Hadji Malick Ba s’est dit certain que des éléments du Mfdc en sont les auteurs. «Le Mfdc a sor­ti un communiqué pour nier toute implication, mais on sait que ce sont des éléments de ce mouvement qui en sont les auteurs. Il faut que ce banditisme cesse», s’est-il emporté. Pour ce faire, il propose aux différentes parties de se retrouver autour de la table des négociations pour la poursuite des concertations. «Si les gens décident de se parler, les choses vont être réglées. Il est temps de discuter avec tout le monde et revoir le problème pour en finir une bonne fois pour toute», a-t-il soutenu.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here