PARTAGER

L’élection présidentielle de février 2019 aiguise déjà des appétits. Plusieurs partis ou coalitions de partis ont exprimé leur désir de prendre part à ces joutes électorales. Et la coalition Kaddu askan wi/La voix du peuple entend soutenir son «candidat déjà choisi» pour la succession de Macky Sall. Cette décision a été prise samedi dernier, lors du lancement officiel et de validation de son programme de déploiement sur le terrain. Alors, en vue de la massification de la coalition, une tournée est prévue à l’intérieur du pays, mais aussi dans la diaspora. En point de presse à la fin des travaux, les leaders de la coalition ont lancé des pierres dans la mare de la mouvance présidentielle. Le coordonnateur Djibril Diop a déploré la «défaillance dans la campagne de commercialisation arachidière où les agriculteurs sont obligés de stocker leurs récoltes d’arachides dans de mauvaises conditions en attendant que l’Etat achète leur production, ou bien même les brader à des prix en dessous du prix normal».
De l’avis de l’opposant, «l’Etat doit réformer sa politique agricole en réhabilitant les huileries et diminuant la quantité d’arachide brute à exporter, ce qui est économiquement plus rentable et cela éviterait aussi la situation actuelle à laquelle les acteurs et l’Etat sont confrontés». Par ailleurs, Kaddu askan wi/La voix du peuple a marqué son désaccord par rapport à l’annonce du ministre des Trans­ports, Abdoulaye Daouda Diallo, relative à l’interdiction du trans­port interurbain de 22h jusqu’à 6h du matin. «Nous invitons le ministre à revoir cette mesure qui est loin d’être celle qui résoudra à elle seule le problème pour lequel elle a été prise», appellent M. Diop et ses camarades.
Sur l’actualité liée au rapt des enfants ces derniers temps, Kaddu askan wi prie l’Etat de prendre «les mesures nécessaires et de ne ménager aucun effort pour que les enquêtes déjà ouvertes puissent révéler tous les mobiles et détails de ces actes déplorables, que les auteurs soient punis et que justice soit faite». Quant aux grèves notées dans le système éducatif, la coalition exhorte le gouvernement et l’Inter-cadre des enseignants à s’accorder sur les points focaux des négociations pour permettre aux élèves de suivre le quantum horaire nécessaire digne d’une bonne année scolaire.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here