PARTAGER

Dans un clip engagé, le rappeur Eminem s’en est pris au Président américain. Capuche sur la tête, il accuse Donald Trump de racisme et d’incompétence dans une longue tirade, lors d’une cérémonie de remise des prix de la chaîne américaine BET. Eminem, toujours en tête des meilleures ventes de rap de tous les temps, a lancé : «le racisme, c’est la seule chose qu’il fait fabuleusement», sur la chaîne qui s’adresse particulièrement à un public noir américain.

Eminem traite Donald Trump de tous les noms et lui jette au visage tous les maux des Etats-Unis dont il dit qu’il ne s’occupe guère. Dans une vidéo de plus de 4 minutes, diffusée ce mardi soir lors de la cérémonie des Hip Hop Awards de la BET (Black Entertainment Television), le rappeur de Detroit déverse une critique féroce du Président américain Donald Trump à coup de punchlines redoutables et remplies de références, dont l’ensemble est retranscrit sur Genius. Abordant la récente actualité américaine dans toutes ses tragédies -de la tuerie de Las Vegas à Porto Rico, ravagé par l’ouragan Maria-, il lui reproche notamment de préférer se lancer dans «une tempête de tweets» futile à propos des joueurs de football américain qui mettent un genou à terre durant l’hymne national.

«Un kamikaze qui provoquera un holocauste nucléaire»
Il évoque aussi son «appui à Bannon», son «soutien aux membres du Ku Klux Klan», sa volonté de «se débarrasser de tous les migrants» ou encore son projet d’un mur «plus haut que ça». Pour Eminem, Trump est aussi «un kamikaze qui provoquera probablement un holocauste nucléaire», faisant référence à la guerre des mots menée par le Président américain sur Twitter face au leader nord-coréen, Kim Jong-Un. Enfin, comme le met en évidence CNN, les noms d’oiseau à destination de Trump sont nombreux : le rappeur le surnomme notamment «le grand-père raciste de 94 ans» – qui «continue d’ignorer le passé» racial de l’Amérique – ou, moins subtilement, «Trump, cette garce». Eminem conclut : «Le reste de l’Amérique se lève. Nous aimons notre Armée, et nous aimons notre pays. Mais, p*****, nous détestons Trump.» L’artiste, blanc et issu d’un milieu défavorisé qui a massivement voté pour Donald Trump lors de l’élection de 2016, a lancé un ultimatum à ses fans. «Tu es un de mes fans et tu le soutiens, c’est la ligne rouge. Tu es pour ou contre », a rappé Eminem
Avec lepoint.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE