PARTAGER

cartes-zig1Près de deux semaines après le démarrage de leurs travaux, les trois Commissions administratives installées dans la région de Fatick pour l’obtention de la carte d’identité biométrique de la Cedeao et d’électeur n’ont enregistré que 2 421 inscriptions à la date du 15 novembre 2016 : 1 068 pour  Fatick,  803 pour Gossas et 550 pour Foun­diougne. Ça tourne au ralenti, surtout au niveau de la saisie où les citoyens sont obligés de supporter les caprices de la seule machine qui, si elle ne tombe pas en panne, connaît des problèmes de connexion. C’est pourquoi le président de la Commission de Fatick, Mamadou Faye, souhaite qu’on mette à sa disposition une deuxième machine pour plus de diligence dans le traitement des dossiers. A l’en croire, mises à part les lenteurs notées au niveau de la saisie, leur seul problème réside dans le fait qu’ils sont souvent encombrés par certaines personnes qui tiennent coûte que coûte à s’inscrire en premier lieu. «Chaque jour, nous ramassons par ordre d’arrivée les photocopies des cartes d’identité des gens qui doivent passer le lendemain. Ce qui fait que les autres ne viendront pas perdre leur temps ici», explique-t-il. Mais ces deux sexagénaires, Adja Mame Penda Diouf et Aïssatou Faye, dénoncent en chœur le déroulement des opérations et, en tant que personnes du 3e âge, souhaitent bénéficier d’une certaine faveur.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE