PARTAGER

Après une journée de Korité festive, les populations d’Oudalaye ont connu une nuit tragique. La pluie qui apporte souvent réjouissance et espoir pour ces habitants, constitués essentiellement de cultivateurs et de pasteurs, est à l’origine d’un indicible drame. Elle a tué 6 personnes, détruit plusieurs habitations et décimé une partie du cheptel. C’est le deuil !

ranerouA Oudalaye, situé à 50 km à l’est de Ranérou, le temps s’est figé. La vie est à l’arrêt. Après les pluies diluviennes du lundi, les populations n’ont pas la tête à préparer leurs semis, mais occupées à enterrer les 6 personnes décédées suite à l’effondrement de leur bâtiment consécutif aux fortes précipitations qui se sont abattues dans ce village, situé dans le département de Ranérou, dans la nuit du lundi au mardi. Depuis, on est prostré dans le drame et prie pour le rétablissement rapide des blessés. Il ne leur reste que ça. Sinon à essuyer les larmes qui coulent sur leurs joues gonflées de peine et de tristesse.
En attendant, une course contre la montre est engagée dans cette zone fortement enclavée. Même les secouristes qui ont voulu se déplacer vers le lieu n’ont pu accéder à la zone du fait de l’inaccessibilité, mais également de l’absence notoire d’infrastructures telles que des routes et des pistes praticables. On a appris que c’est plus tard dans la journée que les sapeurs-pompiers de Matam et les Forces de l’ordre ont pu rallier la localité. C’est une zone presque oubliée dans le Diéri qui ploie sous le poids de plusieurs urgences à l’image du Ferlo dont le potentiel agro-sylvo-pastoral est toujours en jachère. Selon Aliou Dewoye Diallo, un habitant du village joint par téléphone, une grosse partie du cheptel est aussi décimée, plusieurs habitations englouties par les eaux. Les fortes pluies tombées entre 22 heures et 7 heures du matin ont atteint 160 mm. «Je n’ai jamais vécu pareille situation. L’eau a tout ravagé. Nous avons tout perdu et sollicitons d’urgence l’aide de l’Etat», implore cet habitant d’Oudalaye.

Zone enclavée
Dans l’attente de l’arrivée de la délégation gouvernementale prévue ce matin, les élites de la zone essaient de s’organiser pour assister les sinistrés. Le secrétaire politique national du Parti de la réforme (Pr), responsable politique dans la zone, Amadou Dawa Diallo, qui a été saisi par un habitant d’Oudalaye, a informé les autorités et tenté de convoyer des vivres pour soulager les victimes, mais sans succès, car jusqu’à hier 12 heures, Oudalaye était coupé au reste du Ferlo.
Le président du Conseil départemental de Ranérou-Ferlo, Aliou Dembourou Sow, qui est «aux côtés des populations», avance qu’il est en contact avec les autorités gouvernementales pour tenter de trouver une solution à ce problème. Il dit : «Le Président Macky Sall avec qui j’ai parlé au téléphone compatit à notre douleur, car il y a 5 personnes décédées (Ndlr : 6 finalement). Le Président Macky Sall a assuré que l’Etat va réagir pour apporter son soutien aux populations dès demain (mercredi). En attendant, le Conseil départemental s’est mobilisé pour rassembler des vivres, des matelas que nous allons convoyer à Oudalaye pour assister les populations plus que jamais dans le besoin.» Evidem­ment !
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE