PARTAGER

Le Président du Ghana est sous le feu des critiques pour avoir nommé 110 ministres dans son gouvernement. Un record dans l’histoire du pays.

Le Président Nana Akufo Addo a annoncé mercredi avoir nommé à nouveau 50 ministres délégués et quatre ministres d’Etat. Ce qui ramène à 110 le nombre total de ministres dans son gouvernement. Certains départements ministériels ont près de quatre ministres dont des délégués. Les ministres nommés vont avoir droit à des voitures de fonction, à la retraite et à d’autres avantages.
Le leader de l’opposition, minoritaire à l’Assemblée nationale, a dénoncé ce qu’il décrit comme un «gouvernement éléphant» qui va grever les maigres ressources du pays.
Le ministre de l’Information, Moustapha Hamid, a justifié les nominations en soutenant que le Président a besoin d’eux pour régler les nombreux problèmes du pays.
L’économie du Ghana souffre de la dette qui est de 30 milliards de dollars.
bbc.com

LAISSER UN COMMENTAIRE