«Mauvaise traduction» en sérère du projet de réforme constitutionnelle : Chercheurs et écrivains de la culture sérère indignés

«Mauvaise traduction» en sérère du projet de réforme constitutionnelle : Chercheurs et écrivains de la culture sérère indignés

La façon dont les 15 points de la réforme constitutionnelle ont été traduits en langue sérère indigne au plus haut point l’Association des chercheurs et écrivains de la culture sérère (Acecs) qui l’a fait savoir hier dans un entretien avec la presse. «La traduction qui a été faite des 15 points de la réforme constitutionnelle en langue sérère est truffée de fautes. Ce sérère est peut-être venu d’Afrique du Sud ou de je ne sais quel autre pays.

Mais en tout cas, il n’est ni celui du Sine, du Saloum, du Baol, du Djegème, encore moins celui parlé dans la région de Thiès comme le palor, le ndut, le none entre autres», a déploré le président de ladite association, Djiby Ndiaye. Lequel estime du reste que cela constitue un manque de considération à l’endroit de la langue sérère. Selon lui, la direction de l’Alphabétisation et des langues nationales, auteur de la traduction, aurait dû s’attacher les services de gens comme Pr Souleymane Faye, Amath Ndiaye, Waly Bandia et autres pour avoir une traduction de qualité.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 2012 times
Rate this item
(0 votes)

1 Response Found

  • Comment Link
    Direction de lAlphabétisation et des Langues Nationales Wednesday, 16 March 2016 21:01

    Ce n'est ni sérieux ni scientifique de critiquer une traduction sans parler du fond et sans avoir décortiqué ce texte en mettant en exergue les "fautes". Nul ne pourra nier qu'il y a plusieurs variantes de seereer qui ne se comprennent même pas au point que dans certaines ethnies seereer, l'alphabétisation se fait en wolof. Dites, de façon scientifique, avec des citations du texte en référence, ce que vous reprochez à cette traduction qui montre à quel point l'Etat du Sénégal et la Présidence se soucient de la valorisation des langues nationales. La dite association n'a qu'à proposer sa "bonne traduction" dans les différentes variantes citées dans le seul souci d'aider les populations et non de créer la polémique. Quant aux personnes citées que nous respectons, elles ne sont pas les seules habilitées à faire des traductions en Seereer.
    Cordialement,
    La Direction de l'Alphabétisation et des Langues Nationales.

Leave a comment

Nous sous réservons le droit de supprimer/modifier tout message considéré comme publicitaire, hors-sujet ou injurieux.

Champs obligatoires (*)