Seydou Guèye sur la caricature de Serigne Touba : «Jeune Afrique pourrait être interdit au Sénégal»

Seydou Guèye sur la caricature de Serigne Touba : «Jeune Afrique pourrait être interdit au Sénégal»

Le gouvernement pourrait interdire la vente du magazine parisien Jeune Afrique qui, dans son édition en ligne, avait caricaturé Serigne Touba. Cette annonce est du porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.
La publication d’une caricature de Serigne Touba sur le site du magazine parisien Jeune Afrique n’a pas manqué de susciter une vague d’indignations et de con­testations. Au lendemain de la réaction de Serigne Ba

porte la parole du khalife général des mourides, le porte-parole du gouvernement sénégalais s’est illustré sur les ondes de la Rfm. Il a évoqué hier une probable interdiction de la vente du magazine parisien Jeune Afrique au Sé­né­gal. «C’est une chose qui pourrait arriver, on ne saurait con­tribuer à la vulgarisation d’un article aussi dégradant. On ne saurait cautionner cela...»  Et le ministre Seydou Guèye de rappeler qu’«’il y a eu un précédent et le gouvernement a eu la même position, allant même jusqu’à in­terdire la diffusion du journal (Charlie Hebdo) qui avait commis ce forfait». Hier soir le dirpub de Jeune Afrique, Marwane Ben Yahmed, indiquait sur la Rfm qu’une telle mesure ne serait pas «une solution adéquate». «On n’accepte pas qu’une personnalité aussi illustre que Cheikh Ahmadou Bamba soit mêlée a ce type de débat et de considération. Le gouvernement exprime donc sa plus forte indignation et con­damne de façon ferme et définitive cette pratique», tonnait encore Seydou Guèye. Avant de souligner : «Ce sont des pratiques que nous ne saurions accepter.»
Dans les heures qui ont suivi la réaction de M. Guèye, le gouvernement du Sénégal, par un communiqué signé toujours de son porte-parole, a réagi. «Le journal Jeune Afrique a publié sur son site web une caricature du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba Mba­cké, provoquant la désapprobation, la colère de la communauté mouride et au-delà, de tous les Sénégalais», lit-on dans le document. Allant même jus­qu’à s’interroger sur les motivations du journal parisien. «Le gouvernement du Sénégal exprime toute son indignation et condamne avec fermeté cette maladresse incompréhensible et inadmissible de la part d’un organe de presse qui s’identifie à l’Afrique et censé connaître, défendre et promouvoir la culture et les valeurs africaines», dira encore le ministre porte-parole du gouvernement.
Pour rappel, Jeune Afrique, dans son édition en ligne, a publié un reportage sur le port vestimentaire au Sénégal qu’il a, par la suite, retiré et présenté ses excuses à la communauté mouride. Voulant illustrer l’article, le journal a caricaturé Serigne Touba.

Read 4587 times
Rate this item
(1 Vote)

Leave a comment

Nous sous réservons le droit de supprimer/modifier tout message considéré comme publicitaire, hors-sujet ou injurieux.

Champs obligatoires (*)