Le Quotidien

PALMARÈS - Le cinéma africain sur les grandes marches de Cordoue : Des distinctions assez motivantes

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le film C’est eux les chiens (Maroc) a reçu le Griot du meilleur long-métrage de fiction pendant que  Mille Soleils (Sénégal) a gagné le Griot du meilleur long-métrage documentaire. D’autre part, Les jours d’avant (Algérie), a aussi été primé avec le Griot du meilleur court-métrage.

Pendant la cérémonie de clôture du festival du cinéma africain de Cordoue, un total de cinq prix a été décerné. Il s’agit des Griots attribués à chaque édition aux meilleurs films. Les 27 films qui ont concouru pour les Griots ont été catégorisés dans trois sections officielles: Le rêve africain (long-métrages de fiction), De l’autre coté du Détroit (long-métrages documentaires) et l’Afrique en Court (court-métrages documentaires et de fiction). Le jury officiel, présidé par le critique de cinéma Olivier Barlet, «a eu un choix difficile à faire en raison des nombreux films novateurs et étonnant» informe un communiqué. C’est eux les chiens, réalisé par Hicham Lasri s’est adjugé le Griot au meilleur long-métrage de fiction, en raison de «sa façon d’étonner en permanence le spectateur, de l’amener sur des terrains inconnus, tout en prenant à bras le corps à la fois le poids de l’histoire du pays et les mouvements récents de la société, les corruptions et les déviations médiatiques». C’est l’acteur principal du film, Yahya El Fouandi, qui a reçu le prix en lieu et place du réalisateur.  
Le film de fiction Malagasy Mankany, de Haminiaina Ratovoarivony, a remporté le Prix du Public. «Ce road movie, en plus de représenter le premier long-métrage du réalisateur, est aussi le premier film intégralement tourné à Madagascar. Tourné avec des moyens très limités, il s’agit de l’histoire de Jim, qui fait le tour de l’île accompagné par ses amis Bob et Dylan à la recherche de son père» rapporte-t-on. D’autre part,  Les jours d’avant (Algérie), du réalisateur Karim Moussaoui, a été primé par le jury avec le Griot du meilleur court-métrage. Selon le jury, «ce film plonge dans la mémoire sans concession ni complaisance, tout en restaurant par les moyens du cinéma la complexité nécessaire à la compréhension du présent». Enfin, signalent nos sources, le film camerounais Le président, de Jean-Pierre Bekolo a été primé avec le prix Cordoba Ciudad Solidaria (Cordoue Ville Solidaire), un prix honorifique au meilleur film portant sur les droits humains parmi la sélection officielle.
Un jury prestigieux
«Le dixième Festival de cinéma africain de Cordoue a compté sur un jury présidé par Olivier Barlet, auteur et critique spécialisé dans les cinématographies d’Afrique ainsi que directeur d’Africultures et de Sud Planète. Faisaient aussi partie du jury Beatriz Leal, qui travaille en tant que collaboratrice du Festival de cinéma africain de New York, et Alfonso Crespo, une référence dans le monde de la critique de cinéma en Espagne» signale le communiqué. Pour rappel, le Festival de cinéma africain de Cordoue a fêté ses 10 ans en grande pompe avec la projection, du 11 au 19 octobre, de 70 films venus de 32 pays. Tout cela couronné par des rencontres professionnelles, une exposition de photographies et des activités parallèles pour tous les publics.
Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Laissez un commentaire

copyright 2011 Le quotidien |Tous droits réservés. Réalisation africa-tic.com.

Top Desktop version