Le Quotidien

GRAND THEATRE - Célébration du 54ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal : Des artistes en chœurs avec l’Armée nationale

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le prolongement de la célébration du 54ème anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale s’est poursuivi samedi dernier au Grand Théâtre national. Une tribune au cours de laquelle, une pléiade d’artistes a rendu un vibrant hommage à toutes les forces de sécurité du Sénégal mais surtout à l’Armée nationale.

A l’occasion de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance du Sénégal, le Grand théâtre national a accueilli tous les composants des forces de sécurité. Le Groupement des sapeurs-pompiers, la Police nationale, la Gendarmerie et toutes les forces militaires et paramilitaires sont venus assister à l’hommage qui leur était rendu dans une soirée initiée par la direction de l’Action sociale des Armées. Devant le Chef d’Etat-major général de l’Armée (Cemga), Mamadou Sow et le directeur de la Justice militaire, Mamadou Guèye Faye, la Musique principale des forces  armées (Mpfa) a allumé la première mèche dans un cérémonial que les agents de sécurité, qui étaient dans les travées, ont bien apprécié.
Assis, tenue noire et avec la solennité de la composition musicale qui s’impose, un respect strict des codes, la Mpfa a servi en avant-goût de cette soirée un menu impeccable. Dirigée par le lieutenant Amadou Koundoul, la Mpfa a joué sa partition dans une ambiance conviviale. Mieux, elle a officié en duo avec quelques membres de l’Ensemble lyrique traditionnel composé de : Soda Mama Fall, Fatou Talla Ndiaye, Kiné Lam. Mise à contribution, la Mpfa a bien entonné les airs traditionnels repris par les différents artistes qui se sont succédé sur la scène. Au bout de  la nuit, alors que la soirée se faisait longue et que le sommeil commençait à s’imposer à quel­ques spectateurs, la chanteuse Khady Diouf sort de sa besace son tube, Armée nationale, à travers lequel elle fait l’éloge de tous les hommes de tenue du Sénégal. «Nous ne pouvons jamais vous payer. Vous êtes sur tous les fronts. L’Armée sénégalaise n’a pas d’égal», lance-t-elle au terme de sa prestation, sur un ton de conviction. Des propos qui ont été très longuement ovationnés par le public.

La note humoristique
Certains comédiens ont à leur façon participé à l’évènement. Tony Diop, qui s’est déguisé en dame, a servi une imitation assez drôle de la chanteuse Fatou Laobé. Sa parfaite ressemblance d’avec son personnage n’a pas manqué de plonger le public dans un délire de rire contagieux. Sur ce même registre, la troupe théâtrale de Bargny a apporté sa contribution à ce festin d’humour. Ce groupe a présenté la richesse de la culture léboue à travers le Ndawrabine (danse en tenue traditionnelle) et le Ndeup (séance mystique accompagnée de tam-tam). Le guest star de la partie, le chanteur Pape Diouf, a aussi marqué de son empreinte la soirée avec son titre phare Diofior. Jusque-là émoussé par la longévité de la nuit, les spectateurs se sont complètement lâchés avec ce tube. A ce moment du concert, militaires, gendarmes, policiers, sapeurs-pompiers …tous se sont lâchés pour communier au pas de danse avec le leader de la Génération consciente.      

Stagiaire

copyright 2011 Le quotidien |Tous droits réservés. Réalisation africa-tic.com.

Top Desktop version