PARTAGER

Ce soir sera donné le coup d’envoi du match le plus attendu de ce début d’année. A 19h45 Gmt, le Real Madrid reçoit le Psg au Santiago Bernabéu pour le 8ème de finale aller de Ligue des Champions. Plusieurs facteurs seront décisifs sur l’issue de ce choc. De l’importance des latéraux à l’attitude que montreront les Merengues, en passant par le duel Neymar-Cristiano. Zoom sur les clés de cette rencontre au sommet.

Cristiano vs Neymar
C’est le match dans le match. L’un comme l’autre jouent énormément sur cette double confrontation. Tandis que le Brésilien est venu au Psg prendre toute la lumière et glaner un premier Ballon d’Or, Cristiano, lui, a bien l’intention de conserver sa couronne. En Champions League, le Portugais est intraitable depuis deux ans et ceux qui l’annoncent sur le déclin ont certainement dû lui hérisser les poils.
Actuel meilleur buteur de la compétition, CR7 s’est mis en jambes de la meilleure manière possible samedi dernier avec un triplé face à la Sociedad, et se présentera ce soir au Bernabéu gonflé à bloc.

Possession vs Contres
C’est l’une des clés de la rencontre. Quelle équipe aura la possession mercredi soir ? Le Real ou le Psg ? Tandis que certains estiment qu’il sera difficile pour les Parisiens de conserver le ballon face au trio Casemiro, Kroos, Modric, d’autres, comme Angel Di Maria, restent convaincus que Madrid va principalement jouer en contres. Une chose est sûre, d’un côté comme de l’autre, les fusées Bale, Cristiano ou Mbappé seront à surveiller de très près par leurs rivaux.

Duels sur les ailes
Indéniablement, la très grande force du Psg se concentre sur le front de son attaque. Si Edinson Cavani est un danger permanent au cœur de la surface, les deux attaquants de couloir seront les menaces principales pour les hommes de Zinédine Zidane.
Face à un Marcelo en grande difficulté défensivement ces derniers temps, Kylian Mbappé pourrait bien causer de lourds dégâts sur le côté droit en profitant des espaces laissés par le Brésilien. On connait toutefois assez bien le Madrilène pour savoir que sa meilleure défense, c’est l’attaque. En jouant haut, ce dernier pourrait créer la supériorité et le déséquilibre sur le côté gauche, Kylian Mbappé n’étant pas reconnu pour ses efforts défensifs.
A l’autre bout du terrain, Nacho aura la très lourde tâche de se coltiner Neymar pendant 90 longues minutes. Si l’Espagnol est une garantie défensive, meilleure même que l’habituel titulaire Carvajal, l’ancien joueur du Fc Barcelone reste tout de même un imprévisible balle au pied et sera très difficile à contenir.

Intensité, pressing et réalisme
Autant de bons comportements à adopter si la Casa Blanca souhaite réussir son match demain soir. Zidane ne cesse d’insister sur ces points en conférence de presse et tient certainement le même discours auprès de ses troupes aux entrainements.
Le plan de jeu du Real est clair : mettre la pression sur les Parisiens dès le coup d’envoi et convertir le maximum d’occasions qui en découleront. Le moindre relâchement dans l’attitude ou manque d’implication pourrait jouer de mauvais tours aux Merengues, comme ce fut trop souvent le cas cette saison en Liga. Les Meren­gues ne le savent que trop bien, notamment pour ce qui est de leurs deuxièmes mi-temps, bien souvent moins réussies que leurs premières cette saison.
Avec Sport

 

Sécurité : 1800 agents déployés, 4000 supporters parisiens attendus
Quelque 1800 agents seront mobilisés pour assurer la sécurité du huitième de finale aller de Ligue des Champions Real Ma­drid-Psg, considéré «à haut risque», a annoncé mardi la police, qui surveillera particulièrement les Ultras parisiens. Les autorités de la région de Madrid attendent environ 4000 supporters parisiens entre mardi soir et mercredi matin. Parmi eux, la police estime qu’environ 500 Ultras seront sur place. En décembre, une bagarre entre supporters avait éclaté à Munich (Allemagne) la veille du match Bayern-Psg.

Les deux 11 types ont la même valeur
Pluie de stars sur la pelouse du Santiago Bernabéu ce mercredi soir lors de Real-Psg. Nous avons d’ailleurs comparé la valeur des équipes types de chacune des deux formations en nous référençant au site Transfertmark. Ces compositions ne seront pas forcément celles alignées au Bernabéu ce mercredi. Nous prenons pour référence les deux onze types, avec l’équipe du Real qui vaut 588 M d’euros. Et comme par hasard c’est le même montant pour le 11 type du Psg. Il faut dire qu’à part Keylor Navas (18 M euros), tous les autres joueurs sont estimés au minimum à 40 M euros.

Soutien : Ronaldo lance un message aux supporters
A occasion exceptionnelle, dispositif exceptionnel. A la veille du match contre le Psg, Cristiano Ronaldo a lancé un message aux supporters madrilènes. «Mercre­di, nous avons un match très important contre une grande équipe. Le club et moi attendons de votre part un soutien inconditionnel comme toujours et en­semble nous serons plus forts», a-t-il indiqué dans une vidéo publiée sur Twitter. Ces dernières semaines et le week-end dernier encore, malgré la victoire des Merengues contre la Real Sociedad (5-2), Santiago-Ber­nabeu a sifflé Karim Benzema notamment.

Trajet : Le bus du Psg, ce grand voyageur
2600 kilomètres, c’est la distance (aller-retour) qu’aura effectuée le bus du Psg pour rallier la capitale française à la capitale espagnole. Mais surtout, à l’image de ce que font tous les grands clubs européens, ce bus voyagera à vide. Les joueurs et le staff ont prévu de faire le voyage en avion, avec tous les équipements. Le bus fait donc le voyage jusqu’à Madrid pour trans­porter les joueurs entre l’aéroport, le stade et l’hôtel, soit une quarantaine de kilomètres seulement.

Révélation : le Premier ministre espagnol opposé à un transfert de Neymar à Madrid
Alors que le 8e de finale de Ligue des Champions entre le Real et le Psg approche à grands pas, une bonne partie de l’effectif madrilène s’est prononcée, ces dernières semaines, en faveur de l’arrivée de Neymar chez les Merengues. Supporter du Real Madrid, Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol, lui, n’est pas totalement emballé par une l’éventuelle venue de l’attaquant brésilien du Psg comme il l’a déclaré ce mardi matin dans une interview accordée à AS. «Je n’aimerais pas le voir porter le maillot du Real», a simplement signifié Rajoy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here