PARTAGER

Liverpool a assuré ce mercredi sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, ainsi que la première place du groupe E, en assommant le Spartak Moscou (7-0). L’international sénégalais s’est offert un doublé, à l’occasion.

Absent des 8es de finale de la C1 depuis 2009, Liverpool a fait le nécessaire pour retrouver les joies des rendez-vous au sommet de février-mars. Les Reds ont surclassé le Spartak Moscou (7-0) pour s’assurer de terminer à la première place du groupe E. Comme à Séville, les hommes de Klopp ont mené 3-0 avant même la demi-heure de jeu. Mais contrairement au match en Espagne où il s’était fait rejoindre, Liverpool a cette fois résisté, et même mieux que ça.
Le héros de la soirée a été Philippe Coutinho, capitaine pour la première fois, alors que Klopp avait laissé Henderson sur le banc. Ce geste de confiance du technicien allemand, après l’été difficile du Brésilien et son faux départ à Barcelone, a transcendé le meneur de jeu, auteur d’un triplé. Il a d’abord transformé un penalty (4e) obtenu par Salah, suite à un de ses centres travaillés. Il a ensuite signé un doublé au terme d’une action d’école des Reds (15e). Firmino a inscrit le troisième but (19e) et Mané s’est chargé du quatrième d’un geste acrobatique (47e). Cou­tinho a alors repris son habit de lumière, marquant son troisième but de la soirée d’une frappe à l’entrée de la surface (50e). Mané s’est offert le sixième but d’une soirée à sens unique après un contre finement mené (77e), avant une réalisation de Salah (86e). Seules mauvaises nouvelles pour Liverpool : la suspension de Can pour le 8e de finale aller et la blessure de Alberto Moreno.

Séville dit merci à Liverpool
Le Séville Fc a profité du carton anglais pour assurer sa place en 8es, car sur le terrain, les Andalous ont déçu pour leur dernière sortie de la phase de groupe à Maribor (1-1). L’équipe de Berizzo a eu de grandes difficultés à se défaire du bloc bas mis en place par les Slovènes. Marcos Tavares a lancé Maribor en profitant d’une défense bien laxiste (10e) et a eu plusieurs occasions de faire le break en contre. Séville a finalement égalisé par Ganso dans une seconde période plus cohérente. Mais sans plus d’idées, ce Séville-là n’ira pas bien loin.
Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE