PARTAGER

Le «Pape du Sopi» a pu faire sa marche triomphale jusqu’aux portes de Touba. Mais comme à Rome dans les temps antiques, la foule nombreuse qui l’accompagnait jusqu’aux portes de la ville religieuse, a dû se soumettre aux ukases du Khalife général et le laisser entrer seul dans la cité religieuse, où il a dû se contenter également d’une résidence secondaire, à la place du Palais des hôtes de marque.

Avant son arrivée dans la capitale du mouridisme hier, Abdoulaye Wade avait déjà reçu des mises au point de la part du Khalife général de Touba. Il lui a été rappelé qu’il est interdit de faire des manifestations politiques dans la ville sainte. Donc, il n’a pas eu droit à sa marche bleue dans les rues de Touba ni à un accueil populaire, comme il l’espérait. Néanmoins, il aura droit à une réception digne de son rang d’ancien chef d’Etat et de disciple mouride, qui a toujours eu de bons rapports avec la famille de Serigne Touba.
Par ailleurs, les autorités de Touba lui ont poliment fermé  la résidence Khadim Rassoul de Touba Mosquée, réservée pourtant aux hôtes de marque. Finalement, il lui a été proposé la résidence Khadim Rassoul de Darou Marnane où il a passé la nuit.
Certains de ses partisans, qui voulaient atténuer l’ampleur du camouflet, ont voulu faire croire que si Wade n’a pu passer la nuit à Touba Mosquée, c’est parce que la résidence Khadimou Rassoul était en réfection, et rien d’autre. Ceux qui connaissent vraiment la vérité ne s’exprimeront pas publiquement, au grand bonheur de certains.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here