PARTAGER

Le Parti démocratique sénégalais n’a pas digéré les propos «irresponsables» de Ismaïla Madior Fall lors de l’émission Quartier général de la Tfm, samedi dernier. «La loi prévoit que si un citoyen est condamné à cinq ans d’emprisonnement, au moins, il perd ses droits civils et politiques», rapporte le journal L’Observateur. Dans un communiqué, les Libéraux estiment que le ministre de la Justice «prépare l’opinion à une forfaiture». «Ce n’est pas pour rien que le ministre est aujourd’hui encarté Apr et cherche vainement une base politique dans la ville de Rufisque», attaquent-ils. Le Comité directeur du Pds parle de «déclaration de guerre» et de «tentative de la part de Macky Sall et de tous ceux qui sont à sa solde pour organiser une compétition sur mesure en en excluant les candidats qu’ils veulent et une partie significative des électeurs, notamment tous les jeunes qui viennent de s’inscrire». Pour Oumar Sarr et Cie, «rien, ni dans la Constitution ni dans aucune autre loi, n’interdit à (leur) candidat de se présenter à la prochaine élection présidentielle». Il appartient plutôt, les «frères» de Abdoulaye Wade, au Peuple qui a «la légitimité» de choisir le prochain président de la Répu­blique».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here