PARTAGER

L’honorable député, Cheikh Tidiane Gadio, bénéficie de l’appui de l’Etat sénégalais suite à son inculpation par la Justice américaine dans une affaire de corruption qui impliquerait de hautes autorités du Tchad et de l’Ouganda.

Le gouvernement n’est pas indifférent au cas de l’honorable député sénégalais, Cheikh Tidiane Gadio. Et hier, la Déclaration de politique générale du Premier ministre, Ma­hammed Boun Abdallah Dionne, n’était pas une tribune de trop pour évoquer devant la Repré­sentation nationale, l’importance que l’Etat du Sénégal accorde au suivi du dossier judiciaire d’un de ses citoyens et ancien ministre des Affaires étrangères. Cheikh Tidiane Gadio n’est pas laissé à lui-même dans le combat judiciaire qu’il a engagé. Puisque le chef du gouvernement dira, devant les élus du Peuple dont bon nombre l’ont interpellé sur la gestion du dossier Gadio par le gouvernement sénégalais, que «le député Gadio bénéficie de toute l’assistance de l’Etat du Sénégal sur la double instruction du président de la République et du président de l’Assemblée nationale». Comme pour réaffirmer l’appartenance de l’honorable député en difficulté judiciaire aux Etats-Unis, le Premier ministre Ma­ham­med Boun Abdallah Dionne tiendra à rappeler avec force qu’«il s’agit d’un Sénégalais et nous prions et travaillons tous à ce qu’il puisse rejoindre l’Hémi­cycle».
Sur le même sujet, le chef du gouvernement ainsi que les députés et les membres du gouvernement entendront le président de l’Assemblée nationale soutenir qu’il s’est entretenu au téléphone récemment avec l’honorable député Cheikh Tidiane Gadio. C’était, indique Mous­tapha Niasse, pour s’enquérir de ses nouvelles et lui renouveler tout le soutien de l’Assemblée nationale.
L’honorable député Cheikh Tidiane Gadio a fait au mois de novembre dernier, l’objet d’une inculpation de la part de la Justice américaine à propos d’une affaire de corruption qui impliquerait de hautes autorités du Tchad et de l’Ouganda. Il est assigné à résidence après avoir bénéficié d’une liberté provisoire pour avoir payé une caution d’un montant de 500 millions de francs Cfa.

mgaye@lequotidien.sn.

LAISSER UN COMMENTAIRE