PARTAGER

La déclaration de Me Wade, lors de sa récente visite à Touba, n’est pas du goût des Femmes de Benno bokk yaakaar (Fbby). Ces dernières la déplorent dans un communiqué. «L’ancien Prési­dent Abdoulaye Wade se trompe encore d’époque et de temps. L’heure est aux actes et non au bavardage inutile et puéril dont le seul objectif est la réhabilitation de son fils qui s’est volontairement exilé», cogne Ndèye Marième Badiane. La présidente des Fbby rappelle que «depuis le 23 juin 2011, le Sénégal debout a porté son choix sur le chef de l’Etat Macky Sall pour un Sénégal émergent». Elle cite, entre autres programmes, «le volet social a connu une énorme révolution avec l’octroi de bourses de sécurité familiale à des couches vulnérables dans la plus grande transparence, l’habitat social avec 2 800 logements, 40 000 en cours de réalisation…». Les Fbby pensent, en outre, que leur leader «s’est résolument engagé à mettre le Sénégal sur l’ère du mix-énergétique avec l’inauguration de la plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Ouest à Bokhol». Et pour toutes ces raisons, concluent-elles, «il n’est pire aveugle que celui qui ne veut rien voir». A contrario, Mme Badiane et Cie estiment que «le seul héritage reçu de l’ancien Président Abdoulaye Wade est l’effondrement institutionnel, la mal gouvernance, les errements stratégiques, les choix économiques hasardeux, les tâtonnements financiers, les politiques publiques gangrénées par les promesses, la corruption, etc.».
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE