PARTAGER

Pour contribuer à la résorption du déficit en logements décents au Sénégal, la société immobilière Sablux holding, à travers sa filiale Adila, a annoncé hier dans le cadre du Salon de l’habitat de Dakar, la réalisation de 5 mille unités économiques à l’horizon 2025, à travers les régions.

Depuis sa création en 2009, Sablux holding n’intervient que dans la région de Dakar et ses environs où la société immobilière est plus connue dans la construction de logements en hauteur destinés surtout aux consommateurs aux revenus élevés. Aujourd’hui, ce promoteur immobilier veut élargir sa cible. Cela, en développant un nouveau concept, Adila, pour pouvoir répondre au besoin en logement au Sénégal. «Adila est une société de promotion immobilière qui a pour vocation de collaborer avec les maires des communes du Sénégal, qui veulent développer dans leurs circonscriptions, des logements économiques destinés à tous les Sénégalais ainsi que des logements de standing», explique-t-on. Ainsi a annoncé hier, Babacar Guèye, responsable commercial de cette filiale, Sablux, à travers Adila, entend réaliser 5 mille logements économiques à l’horizon 2025, à travers les régions. Et pour la mise en œuvre de ce programme, qui devrait démarrer en 2018, ils comptent privilégier la main d’œuvre locale. «Par exemple, si nous devons faire des villas à Thiès ou une autre région du Sénégal, nous allons utiliser la main d’œuvre de cette localité. Selon nos prévisions, sur les 5 mille logements, cela va engendrer, dans le cadre de la politique de lutte contre le chômage, au moins 30 mille emplois directs. C’est important, parce qu’une politique de l’habitat, ce n’est pas uniquement la construction ou la vente à outrance de villas, mais cela doit avoir pour corolaire l’ensemble de ces actions que nous faisons contre la lutte contre le chômage, faire en sorte que l’accès au logement soit démocratisé et la démocratisation commence par comprendre ce que c’est le pouvoir d’achat du Sénégalais et de proposer à ce dernier un produit qui est en corrélation avec son pouvoir d’achat», explique le business developer.
Avec l’appui des pouvoir publics, cette filiale de Sablux holding compte répondre à l’appel du Président Macky Sall, qui veut que «le gouvernement mette en avant les professionnels de l’immobilier, en se limitant à un rôle d’impulsion, d’orientation, d’encadrement et de régulation du secteur».
A ce propos, soutient M. Guèye, «si nous disposons d’assiette foncière adéquate à des conditions avantageuses, rien ne nous empêchera de donner notre participation à la politique publique de l’Etat».
dialigue@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE