PARTAGER

Déjà renvoyé plusieurs fois, le combat Bombardier-Eumeu Sène connaîtra un autre report de plus, selon Sawrou Fall, membre de «Baol Production» dont le patron est Assane Ndiaye. Ce dernier avait manifesté son intention de l’offrir aux amateurs le 25 décembre prochain, jour de Noël.

Décidemment, la lutte est mal barrée en cette fin de saison, tenaillée qu’elle est par le rythme de reports de ses combats. On n’a pas encore fini de disserter sur les grosses incertitudes qui planent sur les affiches Modou Lo-Lac 2 et Ama Baldé-Papa Sow, et voilà qu’un autre report est annoncé pour la saison prochaine, concernant l’autre combat Bombardier-Eumeu Sène, monté par Assane Ndiaye de Baol Production.
Justement, c’est un de ses proches collaborateurs, en l’occurrence Sawrou Fall, qui en a fait la révélation. «Le combat Bombardier-Eumeu Sène ne pourra pas se tenir le 25 décembre, jour de Noël», a-t-il révélé au bout du fil. Avant d’en donner les raisons : «La saison de lutte démarre officiellement le 1er novembre prochain. Le renouvellement des licences et les démissions se feront en décembre. Ce qui veut dit que matériellement Bombardier-Eumeu Sène ne pourra se tenir en décembre.» Et Sawrou Fall de poursuivre son argumentaire : «Décembre ne serait pas indiqué pour ce combat. Parce qu’une fois qu’on régularise le combat, on ne peut pas, en un mois, l’organiser si l’on sait qu’on aura droit à deux Face à Face et des Opens Press pour vendre le combat. Je ne pense qu’on puisse faire tout ça dans un délai aussi réduit.»
Faut noter qu’après un premier report de la date du 4 avril dernier, ce combat avait été reprogrammé pour le 13 août, poussant le ministre des Sports à prolonger la saison jusqu’au 15 août. Assane Ndiaye, à la surprise générale, va encore se signaler en décidant un énième report, avec le choix du 25 décembre comme nouvelle date. La sortie de son collaborateur Sawrou Fall va à coup sûr alimenter encore la polémique. Surtout si on sait que l’autre affiche, Ama Baldé-Pape Sow, qui était calée pour le 23 juillet, n’a pratiquement pas de chance de se tenir cette saison à cause de l’indisponibilité du stade Demba Diop, fermé suite au drame du 15 juillet.
D’ailleurs c’est pour les mêmes raisons que le combat du 16 juillet Modou Lo-Lac 2, organisé par Pape Abdou Fall, a été aussi annulé. Un des collaborateurs du promoteur, Lahat Ndiaye, dit être dans l’incertitude par rapport au sort réservé à ce combat. «L’annulation de ce combat ne relève pas de notre volonté mais de celle du ministre des Sports. C’est lui qui a suspendu toute activité sportive jusqu’à nouvelle ordre. Cette mesure n’est pas encore levée. Nous ne savons pas à quel saint se vouer», a indiqué Lahat Ndiaye sur un ton désespéré.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE