PARTAGER

Hamath Kane – Le ton est solennel comme l’impose le format du message à la Nation. Certains ont dû vivre le suspense jusqu’au bout. Et au final, c’est que Macky Sall a décidé de faire les 7 ans pour lesquels il a été élu et a juré. Et non 5 ans comme il l’avait promis en tant que candidat et réaffirmé en tant que président de la République. Abdoulaye Wade avait son wax waxeet (se dédire) et peut-être que l’ampleur du reniement a été d’avoir prononcé ce mot entré dans notre dictionnaire.

Nous avions d’ailleurs écrit en son temps, un an après ce discours mémorable de l’ancien Président, le 14 juillet 2011 à l’hôtel des Almadies, que c’était un «anniversaire à ne pas célébrer». Son successeur aussi a fait la même chose sans reprendre les termes de cette fameuse volte-face. Pourtant, l’on pouvait toujours accorder le bénéfice du doute à Macky Sall qui n’a cessé d’aller dans le sens contraire de ses hommes qui lui mettaient la pression. Pourtant, on était encore convaincu de sa conviction tirée de l’expérience de Wade sur l’éthique, lorsqu’il avait détourné le wax waxeet pour se poser en paladin du wax jëf (respect de la parole donnée). Pourtant, si le Président Sall avait tenu sa parole, tous ces chefs d’Etat africains qui ont un problème avec le moelleux fauteuil baisseraient toujours les yeux devant lui. Tous ces Présidents occidentaux ne seraient pas déçus de cet homme qui avait réitéré devant eux sa promesse de réduire son mandat en cours. Pourtant, si le chef de l’Etat avait passé outre l’avis des 5 «sages», il aurait à jamais rejoint le cercle restreint des «sages» politiques. S’il avait enfin pris ses responsabilités, il aurait au moins laissé un héritage : l’éthique dans la politique et, particulièrement, la sacralisation de la promesse de campagne, même si d’autres théorisent que «les promesses n’engagent que ceux qui y croient».
Malheureusement, Macky Sall a raté le tramway de l’histoire. En somme, c’est la parole présidentielle et politique, de façon générale, qui est mise à rude épreuve. Alors, que va-t-il nous promettre en 2019 ? Que vont-ils encore nous promettre pour que les citoyens leur accordent leur confiance ?
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE