PARTAGER
Des officiels de l’ambassade de la Corée du Nord à Kuala Lumpur discutant avec la police malaisienne à la morgue.

La police malaisienne a annoncé ce mercredi avoir arrêté une femme porteuse d’un passeport vietnamien et elle recherche d’autres suspects étrangers après l’assassinat sur son territoire du demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.
Des parlementaires sud-coréens avaient auparavant rapporté que les services de renseignement de leur pays soupçonnaient deux femmes appartenant aux services secrets de Pyongyang d’avoir tué Kim Jong-nam et des sources gouvernementales américaines ont déclaré à l‘agence Reuters que Washington tenait la Corée du Nord pour responsable de sa mort.
Demi-frère du chef de l’Etat nord-coréen, Kim Jong-nam, 45 ans, qui était en partance pour Macao, a été attaqué lundi dans le hall des départs de l’aéroport international de Kuala Lumpur et son décès est survenu pendant son transfert à l’hôpital, a déclaré la police malaisienne.

Née au Vietnam
La femme interpellée à l’aéroport a été identifiée d’après des images de télésurveillance et elle était seule lors de son arrestation, a précisé la police dans un communiqué. Plusieurs médias avaient auparavant diffusé des images de vidéo-surveillance montrant une jeune femme portant une chemise blanche portant les lettres «LOL».
La jeune femme portait des documents établis au nom de Doan Thi Huong, précisant qu’elle serait née en 1988 au Vietnam. «La police recherche quelques autres personnes, toutes étrangères», a déclaré un haut gradé de la police sans préciser leur nationalité et leur sexe.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE