PARTAGER

Pour une réunion sur le choix d’un candidat, chacun des responsables de l’Apr s’est pointé hier avec une meute de gros bras pour assurer sa sécurité. Une atmosphère qui présageait d’un risque d’affrontements entre les différentes tendances. Dès l’entame de la réunion, les militants et responsables se sont d’abord illustrés par une querelle de places au niveau du présidium. La bombe sera vite désamorcée par le responsable Apr de Diass, Mamadou Ndione, qui a pris la parole pour calmer les ardeurs, rappelant à ses camardes que «l’enjeu n’est pas la position, mais de gagner ces élections pour que Macky Sall puisse poursuivre sereinement son Pse». Des propos qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. La présence de la police avait permis la reprise des débats. Sur les 16 collectivités locales, chaque commune avait droit à deux orateurs. Mais c’est Mbour qui va s’illustrer dans le non-respect, car la liste des orateurs va dépasser 15 pour la commune. Ainsi, El hadji Kâ de la Cojer, qui devait parler après Ousmane Diop, a été omis. Il est alors venu rappeler au coordonnateur de l’Apr  qu’il doit prendre la parole. Me Oumar Youm lui a rétorqué : «Va marcher ! (sic).» Une réponse qui n’a pas plu à M. Kâ qui s’est levé pour prendre la parole. Une occasion pour les gros bras d’entrer dans la danse. Et s’ensuivit une bagarre entre les militants de l’Apr qui ont transformé le présidium en ring. Des scènes de pugilat qui ont éclaté un peu partout dans la salle entre pro-Youm et pro-Cheikh Issa Sall, installant un désordre total et poussant même certains responsables à prendre la tangente avant la fin des débats.
Plus tard, les protagonistes vont finalement entendre raison et accepter de terminer la réunion. Après 9 heures de débats, une solution n’a pas été trouvée, car la majorité des communes comme Diass, Sindia, Joal, entre autres, veulent avoir ce poste tant convoité. Ainsi, faute de consensus, un comité composé des responsables du parti et des mouvements de soutien a été mis en place pour discuter du profil.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE