PARTAGER

L’Alliance des forces de progrès (Afp) met Wade au défi. L’ancien Président a promis mercredi, lors de sa conférence de presse-bilan, que lui et ses alliés de la Coalition gagnante/­Wattu senegaal ne participeront plus à «une élection organisée par Macky Sall et son gouvernement». «Me Wade ne pourra pas participer à la Présidentielle 2019 parce que la Constitution ne le lui permet pas», lui rappelle Malick Diop du comité électoral de l’Afp qui faisait son bilan des Législatives hier. Une allusion à l’âge plafond de 75 ans pour tout candidat à l’élection présidentielle, une disposition adoptée au référendum du 20 mars 2016. Les Progressistes qui se sont réjouis des résultats de Benno bokk yaakaar (Bby), de sa tête de liste et de Moustapha Niasse attendent le secrétaire général du Pds de pied ferme sur son désir de boycotter des élections. «Lui (Wade) et ses hommes ne vont pas se présenter. Nous lui donnons rendez-vous parce que nous, en 2007, nous avions dit en son temps, après l’élection présidentielle, que nous allions boycotter les élections législatives et nous l’avions fait», souligne M. Diop. Mais les camarades de Niasse ne se font pas d’illusion. «Celui-là qui a fait cette déclaration, nous l’appelons ‘’l’homme du wax waxeet’’ (reniement). On constatera si oui ou non ils auront un candidat en 2019», a dit Malick Diop.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE