PARTAGER

Le Gabon et le Maroc jouent les prolongations du match de la dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 à Casablanca. Après le capitaine, Aubameyang, qui s’est plaint d’un mystérieux jus d’orange qui aurait provoqué des maux de ventre aux Gabonais avant d’aborder le match (0-3) samedi, son sélectionneur parle de «choses étranges».

Samedi, le Gabon a sombré 0-3 au Maroc. Un résultat qui a entériné son élimination dans les qualifications pour le Mondial 2018. Quelques heures avant la rencontre, Pierre-Emerick Aubameyang s’était plaint d’un mystérieux jus d’orange qui aurait provoqué des maux de ventre chez les Panthères. Une version confirmée par son sélectionneur José Antonio Camacho. «Des choses très étranges se sont passées. La moitié de l’équipe souffrait de maux d’estomac. Les joueurs devaient constamment aller aux toilettes. Quand vous jouez un match dans ces circonstances, vous n’êtes pas en confiance. Mais les joueurs m’ont dit qu’ils pouvaient jouer», a raconté le technicien espagnol au micro de la Cadena Ser. «La veille du match à Casablanca, nous n’avons pas eu de ballons à disposition pour nous entraîner. Des choses de ce genre ne devraient pas exister dans le football. Le Gabon n’est peut-être pas le Maroc et nous avons eu nos chances. Mais c’est clair que nous n’étions pas dans les meilleures conditions.» De leur côté, les Marocains estiment que les Gabonais cherchent surtout des excuses…

M. Hadji à Aubameyang – «Je ne sais pas ce qu’ils ont mis dans leur jus d’orange»
Le capitaine des Panthères, Pierre-Emerick Aubameyang, a été moqué par le capitaine des Lions de l’Atlas, Mehdi Benatia. Dans la foulée, le sélectionneur adjoint du Maroc, Mustapha Hadji, en a remis une couche. «Ça nous a fait bien rire, c’était sympa. C’est une fausse excuse. L’Equipe du Maroc a un autre visage. Automatiquement, quand on nous affronte, on appréhende un peu le match. Il y a toujours des fausses excuses», a taclé l’ancien international marocain sur les ondes de Rmc. «Avec tout le respect que j’ai pour Aubameyang, ils sont venus et il y avait une équipe solide en face. Ils savaient qu’ils allaient avoir des problèmes. (…) Il n’y avait pas de malades. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait dans la semaine. A Casablanca, toutes les portes sont ouvertes. Si on est fêtard, et si on se laisse aller… Je ne sais pas ce qu’ils ont mis dans leur jus d’orange.» Les Panthères apprécieront…
Avec Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE