PARTAGER

Artiste, auteur compositeur sénégalais, Ibrahima Loucard alias Carlou-D s’empare encore une fois de son micro pour se prononcer sur la sempiternelle question : Carlou-D est-il un franc-maçon ? Cette histoire, vieille de 3 ans, fait encore rugir le lion de la cité Alioune Sow, à la veille même de la sortie de son 7e album : Lyon-D. Prévu pour sortir au mois d’avril prochain, cet album promet d’étaler avec classe, toutes les couleurs musicales de son savoir-faire artistique.

2017 débute bien côté musique ! Ils sont nombreux ces artistes sénégalais qui font déjà la promotion de leur album ou sont en plein studio et préparent des surprises pour leurs fans. C’est le cas de Viviane Chidid ou encore de Carlou D, qui lancera dès ce mois d’avril son nouvel album : Lyon D. Côté musical, côté couleur, côté style et vibrations, l’auteur de A new day, assure que son 7e album «tiendra toutes ses promesses». «Cet album est un peu spécial côté style. Il définit bien le concept de Carlou D que presque tout le Peuple sénégalais connait déjà : benene vibe, benene side.» Lyon-D sera donc une suite logique de son savoir-faire et s’inscrit dans l’évolution musicale d’un jeune qui a démarré avec le mouvement hip-hop. En effet, Carlou D a apporté sa touche dans ce mouvement et à un moment, a décidé d’élargir et d’apporter plus de musicalité et d’originalité dans sa musique.
Somme des différentes expériences accumulées dans le hip-hop et avec les Suédois, dans cet nouvel album on retrouvera le côté blues, roots et afro beat de l’artiste qui voyage à travers les sons. «Je me suis rapproché d’autres styles musicaux que je défends et accepte très bien mais j’avais bien envie de faire mon album seul. Et on est à la fin de la réalisation.» Cet album, qui se veut national, comptera d’après son auteur pas mal de titres. «Pour le moment, le nombre de titres n’a pas encore été fixé mais il y en aura pas mal. Je suis en train de voir s’il ne serait pas plus judicieux, d’en mettre peu, pour permettre à mes fans de bien le consommer», a confié dans un entretien Carlou que Le Quotidien est allé rencontrer chez lui. Il informe également que «l’album international A new day comptait 11 titres, l’album qui l’a précédé : Audio-visa avait  20 titres. Les gens n’ont pas vraiment eu le temps de bien l’écouter et de le consommer. Maintenant je vais faire un peu moins, pour que ça soit plus facile à consommer». Lyon-D est donc parti pour être un hymne national, un hymne pour toute la famille Carlou D. Ce sera aussi un album qui répondra à son intitulé. «Les sénégalais sont pour moi des lions. On est arrivé à un moment où il est important de montrer à tous les Sénégalais les attitudes de lion, que je suis aussi un lion.»

«Je ne suis pas franc-maçon»
Cela dit l’auteur de Ndeye Dior espère que cet album ne sera pas accueilli comme le précédent A new day (Ndlr, suite à la sortie de cet album, Carlou D a été accusé d’appartenir à la loge maçonnique). «Je n’ai même pas les mots quand je parle de ce sujet qui est vraiment navrant. Je pense que c’est une arme pour descendre Carlou D, comme ils en ont fait avec d’autres sujets. C’est juste une arme et ça ne va pas m’empêcher de faire ce que j’ai à faire», soutient le musicien. Il se désole par ailleurs qu’il y ait des gens qui jusqu’à aujourd’hui, croient vraiment que lui, Carlou, appartient à la loge maçonnique. «Je suis resté deux ans à préparer un album avec une folle envie de convaincre le monde entier. J’ai voulu montrer que je maitrise ce que je fais. Se retrouver alors avec cette histoire de franc-maçon après tout ce que nous avons déployé comme énergie, comme sacrifice pour faire plaisir à nos fans, c’est vraiment dommage», a déploré carlou D. A quelques semaines de la sortie de Lyon-D,  Carlou D appelle ses frères et sœurs à écouter l’album et à consommer l’effort de leur frère au lieu d’essayer de le descendre ou de le calomnier avec des histoires à dormir debout, afin de faire effondrer la carrière d’un artiste. «Je trouve cela pitoyable !», rugit-il.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE