PARTAGER

Les syndicats de l’enseignement sont dynamiques en ce début d’année 2018. Après les grèves répétitives du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) et du Cadre unitaire des syndicats des enseignants du moyen secondaire (Cusems), c’est au tour du Collectif des enseignants vacataires du Sénégal (Cevas) d’interpeller le gouvernement. Il prévoit un sit-in le mardi 16 janvier 2018. Il réclame paiement des salaires du second semestre de 2017. Ce syndicat déplore aussi les conditions sociales de ses enseignants qui peinent toujours à entrer dans leurs fonds. «Certains d’entre eux font face à des menaces d’expulsion, de frais scolaires impayés pour leurs enfants, la précarité de ces enseignants vacataires dont la plupart sont titulaires de doctorat», déplorent Babacar Mar et ses camarades, fustigeant l’attitude «méprisante» des autorités. «Les échanges effectués avec le recteur, président de l’Uni­versité, n’ont pas jusqu’ici permis de décanter la situation. La question est traitée avec mépris et ignorance par les autorités de l’enseignement su­périeur, nonobstant les rencontres tenues avec ces mêmes autorités, au moment où l’Uni­versité fait face à une vague massive de départs à la retraite», rajoutent-ils.

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here